Accessibilité : les aveugles profiteront pleinement de leur Kindle

Clément Solym - 11.05.2016

Lecture numérique - Lecteur eBook - accessibilité lecture numérique - Kindle Amazon aveugles - Kindle VoiceView


Les conflits entre l’Association des aveugles aux États-Unis (National Federation of the Blind) et le lecteur ebook Kindle s’apaiseront-ils ? On sait combien Amazon s’est pris les pieds dans le tapis de ronces que l’organisation a pu lui dérouler, chaque fois que son appareil de lecteur pointait le bout de ses bits. Mais depuis la signature du contrat scolaire avec la ville de New York, les tensions retombent et les aveugles semblent mieux pris en considération...

 

Kindle Amazon - Livre Paris 2016

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Dans un message tout frais, Kindle annonce en effet que la fonction VoiceView, déjà présente sur les appareils Fire – les tablettes de la gamme Kindle – depuis un certain temps, débarque maintenant sur le Paperwhite. Cette fonctionnalité utilise les outils textspeech des livres électroniques de sorte que les lecteurs atteints d’une déficience visuelle puissent malgré tout en profiter. 

 

Peter Korn, responsable de l’accessibilité pour les appareils Amazon, explique que les clients seront en mesure d’utiliser cette fonction avec l’adaptateur audio USB d’Amazon, le Kindle Audio Adapter, mais également avec un simple casque ou des haut-parleurs. Cet adaptateur, conçu spécifiquement pour VoiceView, sera par ailleurs prochainement compatible avec d’autres appareils de la gamme. 

 

« Les lecteurs ebook Kindle sont appréciés de nos clients, car ils sont spécialement pensés pour la lecture et offrent un refuge pour que les clients se perdent dans leurs livres », poursuit Korn. 

 

Outre cette option de lecture à voix haute, qui se sert du langage naturel – auparavant baptisé IVONA chez Kindle – une nouvelle police d’écriture est disponible pour les appareils, OpenDyslexic, rappelle-t-il. Cette mise à jour est survenue début février, avec d’autres améliorations du firmware. Or, cette police est véritablement démocratisée dans les différentes machines, pas uniquement le Kindle : son absence était plutôt une carence. 

 

Plus accessoirement, deux outils sont arrivés : Word Wise, destiné à fournir des définitions des mots dans le texte, et Immersion Reading, pour tablette et application iOS/Android. Avec ce dernier, il est possible de lire et écouter un ouvrage en même temps, avec un passage du texte en surbrillance. Plus de 70.000 titres Kindle sont compatibles avec cette option. 

 

Quand Amazon veut, Amazon fait et Amazon prend... 

 

Pour revenir sur les relations entre la National Federation of the Blind et Kindle, il faut se souvenir que la ville de New York et Amazon cherchaient un accord autour des manuels scolaires. Le premier allait fournir aux 1800 écoles du second une solution d’achat de contenus, spécifiquement destinés aux élèves. Or, la NFB s’était fermement opposée à cette signature, en août 2015.

 

« Malgré les demandes répétées de la Fédération et d’autres organisations, Amazon a passé la plus grande partie de la dernière décennie à produire des dispositifs, des plateformes et des ebooks qui sont absolument inaccessibles ou peu accessibles aux aveugles et aux utilisateurs handicapés, qui ne peuvent passer que par le text-to-speech et/ou par le braille », écrivait la Fédération.

 

Un manque d’efforts, qui a repoussé l’accord. Le contrat, évalué à 64,5 millions $ a tout de même été passé fin mars 2016, justement parce qu’Amazon a donné des gages à la Federation, sur l’adaptation pour les déficients visuels.

 

Quelques semaines plus tôt, la firme avait juré qu’elle améliorerait l’accessibilité sur ses appareils, précisément pour ses solutions pédagogiques. La National Federation of the Blind avait ainsi salué « une collaboration pour des améliorations portant sur les contenus pédagogiques, les plateformes et les applications ».