medias

Alerte au scam : des liens visqueux dans des ebooks Kindle

Clément Solym - 27.04.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - arnaque - ebooks - scam


Les escroqueries numériques se poursuivront évidemment dans le domaine des livres numériques, aucune raison que les ebooks y échappent. Et tout particulièrement les ouvrages autoédités qui contiendraient des liens renvoyant vers des sites malveillants.

C'est qu'avec près d'un million de titres disponibles pour le Kindle, Amazon a également ouvert tout un pan au secteur de l'autoédition et grâce aux appareils connectés, les auteurs peuvent évidemment insérer des liens hypertextes. Un outil pratique pour agrémenter et enrichir son propre texte... mais qui évidemment, avec la popularité naissante des livres numériques, attire la convoitise des pirates.

Vous pensez qu'il y a un lien ?

Selon les rapports établis par ZDNet, les fraudeurs profitent de cette connectivité permanente pour renvoyer vers des pages d'arnaques bien connues du net. Amazon avait pris les devants, en limitant la navigation avec son Kindle, l'ensemble des applications permettant de poursuivre sa lecture sur divers appareils, pose de plus sérieux problèmes.

La simple lecture d'un ebook pourrait alors infecter un portable, un mobile et d'autres encore. Un type d'ouvrages est particulièrement pointé par nos confrères, qui sont des livres autoédités, vendus 2,99 $. L'un de ces ouvrages ne contenait ainsi qu'un millier de mots, avec des liens renvoyant directement à des sites d'arnaque en ligne.

Signalant l'affaire à Amazon, le cybermarchand lui a remboursé son livre, évidemment, mais potentiellement, le mal est déjà peut-être fait, et surtout le loup est dans la bergerie.

Kindles Singles

La section particulièrement victime de ces arnaques, est bien sûr celle de Kindle Singles. Cette section propose en effet des textes très courts, de 5000 à 30.000 mots, pour des tarifs particulièrement attrayants de 0,99 $ à 2,99 $. Une invitation aux « écrivains sérieux, penseurs, scientifiques, chefs d’entreprises, historiens, politiciens et éditeurs, à rejoindre Amazon afin de mettre des œuvres à la disposition de lecteurs du monde entier ». (notre actualitté)

L'auteur de ce livre a encore 23 ebooks mis en vente dans la boutique, et on se demande bien comment Amazon pourra faire face à cette possible prolifération.

D'autant que, en matière d'arnaque, l'ebook est également menacé par une tout autre pratique, celle de la ferme à contenu. Le principe est simple : vendre un ouvrage qui reproduit le texte d'un autre, artificiellement et pour moins cher, sans en avoir le droit. (notre actualitté)