Allemagne : opération de police contre un site de piratage de livres

Clément Solym - 12.12.2014

Lecture numérique - Législation - Allemagne ebooks - piratage police - perquisition contrefaçon


La police allemande est sur le qui-vive, après avoir perquisitionné une cinquantaine de foyers dans le pays. Deux sites internet sont mis en cause : Ebookspender.me et le blog associé Spiegelbest.me, mis hors ligne depuis mercredi. Le premier permettait d'accéder à une offre de 50.000 ebooks piratés, pour 5 € mensuels.

 

Piracy: it's a crime

Elias Bizannes CC BY SA 2.0

 

 

Le blog ne servait qu'à promouvoir l'offre, avec la mention Buchpirat, Livre pirate, mais se retrouve évidemment lié à la malversation. Une personne, soupçonnée, n'a pas été arrêtée, par manque de preuves. Entre 45 et 50 personnes dont les maisons ont été perquisitionnées sont également impliquées dans cette contrefaçon de livres numériques.

 

Les informations communiquées par la GVU, Gesellschaft zur Verfolgung von Urheberrechtsverletzungen, indiquent que plusieurs disques durs, téléphones portables, tablettes et autres lecteurs ebooks ont été saisis. 

 

Les animateurs du site sont par ailleurs accusés d'avoir tenté d'obtenir une source importante et non temporaire de revenus, par le biais de cette commercialisation illicite.  

 

Selon quelques autres pistes suivies, il semble que le réseau de dissémination de livres soit passé par le navigateur TOR, un outil permettant aux internautes vigilants de protéger leurs surfs, en dissimulant leur adresse IP. De quoi contrarier les enquêteurs missionnés pour les affaires de violation du droit d'auteur. 

 

Le procureur de Munich travaille actuellement sur l'affaire avec les forces de police – les fondateurs du site sont en effet également accusés d'évasion fiscale, en regard des mouvements de fonds opérés. L'avocat Christian Solmecke précise en effet que les revenus générés étaient non taxés par le fisc, échappant donc à l'impôt allemand.