Amazon a ouvert lundi un nouvel entrepôt à Lauwin-Planque

Antoine Oury - 18.09.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon France - centre logistique - ouverture


La direction d'Amazon France a finalement réussi à obtenir un terrain pour l'ouverture d'un nouveau centre logistique, autrement dit un entrepôt de stockage et de gestion des produits vendus sur le site de e-commerce. Celui-ci est situé dans le Nord de la France, dans la commune de Lauwin-Planque. 

 

 

 

Inauguration de l'entrepôt Amazon Arnaud Montebourg - Frédéric Duval

Arnaud Montebourg et Frédéric Duval, directeur des opérations France d'Amazon.fr, lors de l'ouverture de l'entrepôt de Chalon-sur-Saône (ActuaLitté, CC BY-SA 2.0)

 

 

Cet entrepôt est donc la quatrième à s'ouvrir sur l'Hexagone, et l'opérateur couvre désormais un bonne moitié Est du pays. Un maillage du territoire qui lui autorise des offres sans commune mesure en termes d'expédition, aussi bien du côté du tarif que de la rapidité d'acheminement. 

 

En termes d'emplois potentiels, l'arrivée d'Amazon promet la création de 2.500 emplois, CDD et CDI confondus, en période de fin d'année. Ce chiffre ne sera toutefois atteint que l'année prochaine, le temps que l'activité atteigne « son rythme de croisière ». À terme, l'opérateur promet entre 800 et 1000 CDI. Avec 14 % de taux de chômage dans la région, Amazon a encore une fois choisi un territoire désolé du côté des emplois.

 

« Nous avons traité directement avec l'Australien Goodman, qui a acheté 46 hectares de terrain », nous explique le service communication de la CAD, Communauté d'Agglomération du Douaisis : « Le développement économique fait partie de nos priorités. » Par la suite, Amazon est devenu client de Goodman, en louant un entrepôt de 90.000 m² à l'Australien.

 

L'arrivée d'Amazon, du côté des autorités administratives, sonne plutôt comme une bonne nouvelle : « La région, un ancien bassin minier, a été dévastée et manque cruellement d'emploi. Certes, ce secteur est très fragile, mais il s'agit d'emplois peu qualifiés qui correspondent aux profils des demandeurs », souligne la CAD. « L'entrepôt bénéficiera aussi bien à la zone de Douais qu'à celle de Lens. »

 

Si le parc d'activités est géré par la Communauté d'agglomération du Douaisis, c'est bien le village qui a délivré le permis de construire de l'entrepôt à Goodman, qui a pris en compte les exigences d'Amazon avant d'entamer la construction. Aucun risque de résistance, toutefois : le président de la CAD et le maire de Lauwin-Planque sont la même personne, un élément qui « n'a pas joué » dans l'installation d'Amazon.

 

Comme en Bourgogne, le groupe pourrait bénéficier d'aides publiques, à la mesure du nombre d'emplois créés dans la région. Contacté par ActuaLitté, le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais n'était pas disponible pour nous répondre.

 

 


Afficher Centre logistique Amazon France sur une carte plus grande

 

(via La Voix du Nord)