Amazon Anonymous publie son guide d'alternatives commerciales

Julien Helmlinger - 01.12.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - Boycott - campagne - Entrepôts - robots


Le groupe britannique Amazon Anonymous a lancé une campagne de boycott, visant la plateforme du géant de l'ecommerce à l'occasion des fêtes de fin d'année. Associé au site Ethical Consumer, les activistes ont publié leur guide des alternatives qui permettront à leurs soutiens de faire leurs achats ailleurs en cette période de Noël. Pendant ce temps là, chez Jeff Bezos, on arme les entrepôts américains de robots pour assurer la rapidité des livraisons. 

 

 

amazon warehouse

CC BY 2.0 par Scott LewIs 

 

 

Cet appel au boycott a été lancé le mois dernier à renfort du credo « s'ils ne paient pas leurs employés ni ne paient leur juste part d'impôts, nous ne les payerons pas ». L'entreprise américaine se positionne comme étant axée sur la satisfaction client, mais Amazon Anonymous pense pouvoir aider les consommateurs à trouver des « alternatives plus éthiques » pour faire leurs achats de Noël.

 

Le boycott, l'Amazon Free Challenge, démarre ce lundi 1er décembre, et le guide des points de vente alternatifs n'est pas en retard. On y retrouve notamment la chaîne WH Smith et autres librairies indépendantes. Ces boutiques auront été jugées plus éthiques dans leur manière de s'acquitter de leur part de taxes au Royaume-Uni, et/où dans leur façon de rémunérer et traiter leurs employés.

 

Bex Hay, militant, a déclaré : « Nous envoyons un message fort à Amazon, au cours de leur période la plus occupée de l'année, que s'ils n'apportent pas leur contribution propre à notre société, nous n'allons pas leur donner notre argent. Ils ne paient pas un salaire décent à leurs employés... Ils tiennent l'argent loin de nos magasins locaux. Alors, cette année, nous tenons notre argent loin d'eux. »

 

Du côté du géant américain, on annonce un record d'activité au Royaume-Uni, le 28 novembre, à l'occasion du Black Friday, un rendez-vous manqué par l'agenda des militants. Ce record représente 5,5 millions de produits commandés, avec 64 articles vendus par seconde, sur une seule journée.

 

Aux États-Unis, la firme a installé plus de 15.000 robots dans une dizaine de ses entrepôts, afin de réduire d'un cinquième ses coûts d'exploitation et d'accélérer l'acheminement des marchandises pour les fêtes. Des machines, alternatives à la force humaine, conçues par Kiva Systems, société de robotique rachetée par Amazon en 2012, pour 775 millions $ (623 millions €).

 

Selon Amazon, ces robots auraient permis d'optimiser de 50 % le nombre d'articles traités et de raccourcir le temps qu'il faut pour une livraison le jour même sur plusieurs sites. Dans certains cas, ils auraient réduit le temps d'acheminement des stocks à 13 minutes contre une heure et demie en moyenne. Des outils qui ne risquent pas de faire des vagues pour de meilleures conditions de travail.