Amazon détaille les modalités de Kindle Unlimited pour les autopubliés

Antoine Oury - 18.07.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Kindle Unlimited Amazon - mode de rémunération - auteurs autopubliés


Quelques heures après le lancement de son programme Kindle Unlimited aux États-Unis, et en attendant son arrivée en France à la rentrée, Amazon a révélé quelques informations supplémentaires sur son programme de lecture illimitée. Elles concernent plus précisément le mode de rémunération des auteurs autopubliés, souscripteurs de Kindle Direct Publishing Select, qui seront automatiquement ajoutés à Kindle Unlimited.

 


 

 

Dans un email envoyé aux souscripteurs du programme Kindle Direct Publishing Select, Amazon présente son service Kindle Unlimited, en français, et dévoile quelques éléments concernant la rémunération des auteurs autopubliés. 

 

Pour rappel, Kindle Direct Publishing est un service qui permet à tout individu de mettre en vente son ouvrage autopublié sur Amazon, avec 70 % du prix de vente reversés à chaque achat. Kindle Direct Publishing Select est un programme spécifique, qui permet à l'auteur qui y adhère de proposer son ouvrage en prêt pour les clients Premium d'Amazon, moyennant rémunération.

 

Le programme Premium, lui, est un abonnement annuel (pour 99 $, ou 49 €) permettant de profiter de plusieurs avantages, dont la livraison gratuite en un jour ouvré, des contenus vidéo en streaming, ou encore, comme précisé, l'emprunt de certains ouvrages au format numérique, autopubliés ou non (Harry Potter fait ainsi partie de l'offre).

 

« Tous les livres inscrits au programme KDP Select avec des droits de diffusion aux États-Unis seront automatiquement ajoutés au programme Kindle Unlimited », explique ainsi Amazon. Il n'est pas possible de faire partie du programme KDP Select sans proposer ses livres dans l'offre Kindle Unlimited : le moyen, pour Amazon, de s'assurer un catalogue conséquent dès le lancement de l'offre.

 

Pour toucher des droits d'auteur sur les livres lus via Kindle Unlimited, les auteurs devront toutefois compter sur les lecteurs pour dépasser les 10 % des pages totales lus, « soit l'équivalent de l'extrait gratuit proposé pour les livres Kindle », précise Amazon. Par ailleurs, seule la première lecture sera comptabilisée : un livre relu via Kindle Unlimited ne générera donc pas de droits supplémentaires.

 

À l'inverse, la Bibliothèque de Prêt Kindle distribue à l'auteur des droits d'auteur dès lors que son livre est emprunté, sans considération pour l'utilisateur. Tous les livres KDP Select resteront disponibles à l'emprunt « pour les clients Amazon Premium aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et au Japon », précise l'email.

 

Pour le lancement de Kindle Unlimited et afin d'assurer le paiement des droits aux auteurs, Amazon annonce avoir augmenté, pour le mois de juillet, le fonds mondial de rémunération de 580.000 €, ce qui le porte à 1,4 million €. Plus de 50 % de hausse, autant dire que le service est gourmand.