Amazon escamote des livres au hasard : un racket à l'algorithme ?

Clément Solym - 12.11.2018

Lecture numérique - Acteurs numériques - Kindle auteurs indépendants - supprimer livres numériques - Amazon auteurs indépendants


Depuis plusieurs mois, les auteurs indépendants parlaient pudiquement d’un bug. Ou par superstition, jetant une grosse poignée de sable par-dessus l’épaule. Mais il semble bien qu’Amazon ait un problème sérieux. Des ebooks disparaissent de la plateforme KDP, sans explications...


Kidnapped by Venom - Part 1
Jonathan Powell, CC BY 2.0
 

 

Parmi les premiers à s’en inquiéter, Sarah Canning apportait en juillet dernier un témoignage simple : « Amazon a rompu notre relation, sans aucune information significative ni recours que je puisse entreprendre. Tout ce que je sais, c’est que j’ai été mis à la porte, et que ce n’est pas très agréable. » 

 

Pour maintenir le lien avec ses lecteurs, elle avait basculé sur Google Play et Kobo. Sauf que depuis juillet, pas de mise à jour de son billet. Et le mystérieux bug a continué de sévir : plusieurs groupes sur Facebook ou KBoards se sont montés, cherchant à comprendre, mais sans parvenir à autre chose que des hypothèses. 
 

Des centaines d'auteurs concernés

 

Dans un premier temps, l’idée a germé qu’il suffise de republier sur livre via son compte Kindle Direct Publishing. Et que cette solution de bricolage permette de contourner le bug. Le fait est que les auteur.e.s concerné.e.s pouvaient bel et bien voir leur(s) ouvrage(s) dans le tableau de bord KDP, mais les lecteurs confirmaient qu’ils avaient disparu des pages d’Amazon... 
 

En 2016, une campagne de suppression de milliers de livres numériques avait également débuté. Il s’agissait alors de corriger un problème gênant pour le marchand : quand la table des matières se trouvait à la fin du livre, et non au début, la plateforme faisait la tête. Un courriel avait cependant été envoyé massivement pour alerter les auteurs et affirmant qu’ils disposaient de cinq jours pour corriger le tir.
 

Bien entendu, on se souvient également du ménage, salutaire, opéré dans l’offre de livres numériques qui n’étaient en réalité que des arnaques déguisées. Un certain Cheat Chance était parvenu durant des mois à commercialiser des ouvrages qui violaient ouvertement la politique d’utilisation de la plateforme Kindle Unlimited. 
 

 

Le temps de réaction de la firme avait été si long qu’on finissait par se demander si elle se préoccupait réellement de la qualité de son offre... Mais l'actuelle situation est radicalement différente.
 

Problème, soulève le Digital Reader, non seulement le bug – qui dure depuis plusieurs mois – n’a pas été rapidement corrigé, mais surtout, il se propage, erratique. Dans un billet, il fait état de centaines d’auteurs qui, ces derniers jours, opèrent le même constat désabusé. 

 

Un aperçu gratuit... une totalité payante ?
 

Il semble en réalité qu’Amazon ne fasse apparaître qu’une sélection aléatoire d’ouvrages de chaque auteur – un peu comme l’algorithme de Facebook qui sélectionne selon ses critères ce que l’on voit apparaître sur son mur. Et la conclusion deviendrait alors un peu effrayante : en effet, aucune possibilité de savoir si l’on échappe à cette approche erratique des robots d’Amazon.

Et pas plus de garanties que l’ensemble des ouvrages autopubliés de la sorte figure bien dans les offres soumises aux lecteurs.

 

L’idée qu’Amazon ne maîtrise pas un pareil état de fait semble immédiatement à exclure : après tout, si seule une sélection algorithmiquement opérée est à l’œuvre, elle ne s’est pas montée d’elle-même. Après avoir fait du charme en diable aux auteurs indépendants, Amazon s’apprête-t-il à choisir la même voie que celle de Facebook ? 

 

Les pages professionnelles, sur le réseau, sont poussées fortement vers le sponsoring de leurs publications, pour exister aux yeux des utilisateurs. Le développement d’une offre à deux vitesses, avec dans la balance la force de frappe d’Amazon, pour convaincre les indépendants de mettre la main à la poche ? 

 

Par ailleurs, il apparaîtrait qu’une modification des prix soit également à l’œuvre, découlant de deux choses : arriver sur le site d’Amazon avec une adresse IP qui n’est pas américaine, et ne pas être connecté avec un compte Amazon américain. Un lecteur résident en dehors des États-Unis, et non connecté avec un compte américain, n’aurait alors qu’une vision tronquée du catalogue d’un auteur indépendant. 

Selon nos premières informations, ce système de suppression aléatoire ne serait pas encore arrivé en Europe, du moins pas en France. « Ça va être la révolution si cette idée d'un algorithme sélectif est confirmée. Mais maintenant qu’ils sont en situation de monopole... », reconnaît un auteur indé auprès de ActuaLitté.




Commentaires
C'est étrange, on n'entend plus les contempteurs du modèle Amazon, par ici. Eux tout prêts à cracher sur le modèle "traditionnel" feraient-ils l'autruche dès que le doigt est mis sur les risques du modèle hégémonique qu'essaie de nous imposer la firme de Seattle...
Vous m'ôtez les mots de la bouche grin
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.