medias

Amazon expérimente un nouveau réseau sans fil pour le Kindle

Nicolas Gary - 24.08.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Kindle Fire - réseaux sociaux - connexion à internet


Parce que le téléchargement d'un livre numérique en maximum 60 secondes, c'est encore trop long, Amazon serait en train de tester dans les bureaux de son Lab129 de Californie de nouvelles solutions. Il ne s'agirait pas d'un réseau propre à la société, mais de contrôles pour vérifier les fonctionnalités possibles pour ses prochains produits. 

 

 

 

 

Les opérations ont été réalisées par le Jarvinian Wireless Innovation Fund, détenu par Globalstar. La technologie en question est une Terrestrial Low Power Service, ou TLPS, qui ne nécessite pas de passer par des fournisseurs tiers pour parvenir à connecter des machines au net. Certains croient y voir une volonté de la part de la firme de s'émanciper des opérateurs telecom - sinon de mettre en place une offre entièrement maîtrisée, incluant l'accès réseau. 

 

Globalstar travaille depuis un moment à la réalisation, et l'approbation, d'un réseau terrestre, qui serait sans fil, mais plus rapide que les actuelles connexions WiFi. Pour Amazon, explique Bloomberg, il servirait à « permettre aux clients de connecter leurs appareils à internet ». 

 

Ce qui est intéressant, c'est que le Lab129 est la zone expérimentale d'Amazon, dédiée à la Recherche et Développement de la firme. Et que cette opération de maîtrise de la chaîne de distribution des produits numériques s'inscrirait parfaitement dans une logique d'indépendance. Étant donné que la firme se lance dans le jeu vidéo, le téléchargement de fichiers de plusieurs centaines de mégas nécessiterait évidemment que le client puisse disposer d'une connexion solide. 

 

Pour l'heure, le réseau Whispernet qui utilise le même réseau de données national que les téléphones portables permet la distribution sans fil des livres numériques. Mais il est certain que ce n'est pas pour des fichiers d'un ou deux mégas que les manoeuvres ont démarré.

 

Globalstar a récemment rencontré la Federal Communications Commission pour obtenir l'autorisation de faire en sorte que 80 % de son réseau passe par ce modèle terrestre. Il faudra encore patienter un peu avant qu'il ne se concrétise.