Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

"Amazon fait ce qu'il veut, parce qu'auteurs et éditeurs le laissent faire"

Clément Solym - 05.01.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - smashwords distribution - livre numérique - auteurs publication


Parmi les prévisions de 2015 que formulent allégrement tous les acteurs de l'édition, celles de Smashwords constituent toujours une base de réflexion solide. La société de Mark Coker, qui assure la distribution numérique d'auteurs et éditeurs indépendants, ne cesse de croître dans le paysage éditorial américain. Et l'an passé, ce succès ne s'est pas démenti, avec plus de 336.400 titres publiés, soit 60.300 de mieux qu'en 2013.

 

 

distribution livres numériques smashwords

 

 

Les partenariats passés avec Oyster et Scribd, pour commercialiser les titres des catalogues dans une offre d'abonnement illimité, ou encore la signature d'accords avec OverDrive pour fournir des bibliothèques à travers le monde, sont autant de marqueurs dans la réussite du modèle Smashwords. Aucune équipe ne sélectionne ni ne choisit les livres qui sont ainsi commercialisés, avec ce mantra éternel, « Tous les livres méritent d'être publiés. » Contestable, certainement, mais cette position a fait de Smashwords un acteur incontestable du monde numérique.

 

L'un de ses chevaux de bataille, pour 2015, sera de continuer à contester la légitimité du Kindle Direct Publishing, la solution d'autopublication d'Amazon. Mark Coker reste intimement persuadé que cet outil est nuisible aux auteurs. Ainsi, ceux qui ont opté pour une solution de vente via Smashwords ont connu de meilleurs résultats avec les solutions de Smashwords. Raison pour laquelle Coker déconseille également l'utilisation de Kindle Unlimited, l'offre d'abonnement d'Amazon. Les conditions d'exclusivités imposées aux auteurs ont des conséquences immédiates sur les ventes, et imposent le passage par KDP Select, tout en excluant toute autre plateforme.

 

« L'industrie peut pleurer jusqu'à ce que son visage en soit bleu, sur les méthodes impitoyables d'Amazon, et sa main de fer, et sur les méthodes plus aimables et conciliantes des autres revendeurs. La vérité de cet argument ne change pas la réalité. Amazon fait ce qu'il veut parce que'il peut, parce que les auteurs et les éditeurs le laissent faire, et parce que c'est dans la nature d'Amazon d'agir de la sorte. Les lions mangent les gnous », conclut Coker. 

 

Bien entendu, Amazon est également un concurrent de Smashwords, et à ce titre, les efforts déployés par Coker pour contrecarrer le marchand en ligne ne sont pas dénués d'intérêts. Et puis, en qualité de distributeur, Smashwords bénéficie également des services de la firme, qui commercialise les livres numériques de ses auteurs et éditeurs... 

 

Pour l'heure, Kindle Unlimited dispose de moins de livres dont les lecteurs américains ont entendu parler que ses concurrents directs, Oyster et Scribd qui ont pu signer avec les auteurs de maisons traditionnelles. Évidemment, il n'est plus à démontrer que le marché de la lecture, mais surtout le temps de lecture, n'est pas infiniment élastique. Les conditions d'offres illimitées ne seront jamais en mesure d'élargir le temps disponible pour lire chez les clients. 

 

Plus d'informations sur les résultats de Smashwords à cette adresse.