Amazon fait claquer ses bots et contrarie les auteurs

Clément Solym - 27.02.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - bots - date de parution


Les relations entre les auteurs et Amazon ont été tout sauf apaisées, et ce ne sont pas deux nouveaux cas de non-respect des droits de l'écrivain qui vont changer la donne. L'un voit les prix de son ouvrage se balancer comme un yoyo, l'autre n'a plus de contrôle sur la date de parution de son texte : bienvenue dans la jungle.

 

Carlos Bueno et Ytaelena López ont écrit et illustré Lauren Ipsum, une livre pour présenter l'informatique aux enfants : il faudra songer à une suite pour leur expliquer le fonctionnement d'Amazon. Les deux auteurs restent en effet dubitatifs face aux robots du site de e-commerce, qui fait soudainement flamber les prix : « L'an dernier, j'ai publié Lauren Ipsum, un livre pour enfant sur les sciences informatiques. J'en ai fixé le prix à 14,95 $ pour l'édition cartonnée et les ventes ont été plutôt bonnes. Et puis la semaine dernière, j'ai remarqué qu'un robot de la plateforme faisait une offre à 55,63 $. »


Robot pour être vrai

 

 

« Un peu limité, le robot » conclut Carlos Buenos. Mais il va de surprise en surprise, puisqu''un deuxième robot fait son apparition, faisant vite concurrence à son confrère au niveau du prix. « Très vite, ils ont commencé à proposer mon livre en dessous de son prix de vente normal, en essayant de faire la différence sur l'expédition et les frais de port ». En fait, le robot Amazon achèterait lui-même les produits sur d'autres plateformes pour les revendre avec une bonne marge de derrière les fagots. 

 

En avril 2011, des passionnés de drosophiles avaient découvert un ouvrage de référence en la matière vendu... 2 millions $. Encore un coup des robots cupides et d'un algorithme qui avait déjà des ratés. (voir notre actualitté)

 

Seanan McGuire, lui, a des problèmes avec Amazon alors que son livre Discount Armageddon n'est même pas encore disponible : la plateforme a pourtant décidé d'en proposer des exemplaires à la vente avant la date de sortie officielle, le 6 mars prochain. Suivi par la boutique en ligne de Barnes & Noble, Amazon a depuis retiré le livre, néanmoins disponible chez certains revendeurs (les robots n'ont donc aucune limite ?).

 

Dans un post, l'auteur « suppliait littéralement » les lecteurs d'attendre la date officielle pour ne pas léser les librairies. « Je sais que l'envie de tenir l'objet rutilant entre ses mains est forte », avoue-t-il dans une confession matérialiste. 

 

« J'ai commandé des figurines au Japon ou en Australie, et des coffrets DVD au Canada ou en Grande-Bretagne pour cette raison. Mais ces objets étaient légalement en vente dans ces régions ». Soutenu par son éditeur, l'homme a finalement vaincu la machine. Pour l'instant.