Amazon, hacké ou en panne, perd 4 millions $

Antoine Oury - 01.02.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - hack - page d'accueil


Nul n'est à l'abri d'un problème technique : le géant du e-commerce Amazon en a fait les frais ce matin, avec une page d'accueil inexplicablement inaccessible pour les acheteurs américains pendant près d'une heure. Et, à l'échelle d'un vendeur de cette taille, cela représente un manque à gagner conséquent, proche des 4 millions $.

 

 

REBEL SELL 2009

CHRISTOPHER DOMBRES, CC BY 2.0

 

 

49 minutes seulement, et 4 millions $ qui s'évanouissent : Amazon.com a connu une des rares pannes de son histoire hier, avec une page d'accueil inaccessible, affichant « Service non disponible ». En un mot, le magasin perpétuel a baissé le rideau sans le vouloir. « La page d'accueil d'Amazon.com a été inaccessible à plusieurs utilisateurs pendant 49 minutes environ. Les autres pages n'ont pas rencontré de problèmes, tout comme Amazon Web Services » a expliqué la société dans un communiqué.

 

Un groupe de hackers, répondant au doux nom de NaziGods, a revendiqué l'attaque du site, parce qu'il « encourage la censure ». Visiblement, un des membres du groupe aurait vu son livre refusé par Amazon.com, provoquant son courroux. 

 

Le livre Ghost in the Wires, du hacker « le plus recherché du monde » Kevin Mitnick aurait lancé le pugilat lorsqu'Amazon a exigé le retrait du livre, partagé gratuitement par le groupe de hackers. Un motif bien léger, et qui paraît même suspect au site Gizmodo, étant donné le passif du groupe NaziGods en matière de hacks revendiqués, dont ils n'étaient toutefois pas les auteurs... 

 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.