Amazon imaginerait des supérettes physiques pour ses clients Fresh

Julien Helmlinger - 12.10.2016

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon ecommerce - grande distribution - économie


La firme de Jeff Bezos n’a encore rien annoncé par voie officielle. Mais ce mardi le Wall Street Journal évoque des « sources proches du dossier », qui auraient affirmé qu’Amazon songerait à soigner sa relation de proximité avec ses clients Fresh. En s’implantant sur le marché des supérettes, ayant pignon sur rue, avec des rayons fournis en denrées alimentaires.

 

Amazon Fresh

CC by SA 2.0 par Atomic Taco

 

 

Actuellement disponible uniquement dans certaines grandes villes américaines, ainsi qu’à Londres, le service Fresh d’Amazon permet de se faire livrer des produits alimentaires sous 24 heures. Une offre de proximité moderne, facturée 15 dollars mensuels à ses abonnés, qui pourrait se matérialiser plus franchement via des magasins physiques, commercialisant du lait, des céréales, de la viande...

 

Ces boutiques continueraient à livrer les clients du voisinage dans le même délai d’une journée chrono. Ceux qui, à distance via leurs propres smartphones ou sur le lieu de vente avec des écrans tactiles mis à leur disposition, auront préalablement passé commande. En voiture, les consommateurs bénéficieraient aussi d’un service de drive pour se faire charger leurs commandes directement dans le coffre. 

 

Amazon préparerait un système de scannage des plaques d’immatriculation des véhicules pour réduire le temps d’attente de ses clients. Le projet de boutiques aurait un nom de code, Project Como, mais Amazon refuse pour l’heure de commenter les rumeurs.

 

 

(via Wall Street Journal, Engadget)