Amazon ne cesse d’étendre son offre partout dans le monde. Le géant américain de la vente en ligne vient d’annoncer qu’il propose désormais son offre Kindle Unlimited au Japon, avec un accès à 120.000 titres japonais, et plus de 1,2 million de titres en langues étrangères. Pour l’heure, l’abonnement est affiché à 980 yens par mois, soit environ 8,65 €. 

 

 

 

Le service est accessible sur smartphones, tablettes, liseuses et ordinateurs. Pour l’occasion, les deux plus gros éditeurs japonais, Kodansha et Shogakukan, ont intégré une partie de leur catalogue à l’abonnement Amazon, de quoi rebooster les ventes grâce à la consultation de leurs pages. Les œuvres d’auteurs très célèbres tels que Ira Ishida, Takafumi Horie, Tsukasa Hojo, Osama Tezuka, JK Rowling, sont disponibles sur la plateforme. 240 magazines, comme la version japonaise du magazine américain Newsweek, seront également disponibles à la lecture. 

 

Le vice-président d’Amazon chargé de Kindle, David Naggar a expliqué : « Nous sommes très heureux de proposer le service Kindle Unlimited au Japon, qui permettra à des centaines d’éditeurs et à des dizaines de milliers d’auteurs de présenter leurs ouvrages. »

 

Si les lecteurs se réjouissent déjà de l’arrivée du service illimité dans le pays, les éditeurs et les librairies sont moins enthousiastes explique Yasutaka Kudo, le président des librairies MaruzenJunkudo : « Beaucoup de librairies sentiront l’impact [de l’arrivée du service Kindle Unlimited, NdR], si de nombreux titres et nouveautés » font part de l’offre illimitée. Selon lui, les ventes en magasin pourraient en pâtir. 

 

Le Japon avait déjà été repéré par Amazon, qui avait lancé son service Kindle Unlimited audio dans le pays en juillet 2015. Le cybermarchand s’est associé avec un distributeur local, Otobanku, pour proposer une formule mensuelle. 

 

Amazon diversifie de plus en plus son offre en Asie 

 

La firme Amazon avait déjà misé sur le continent asiatique pour étendre ses services d’abonnement illimité pour la lecture. L’Inde a accès à cette offre depuis septembre 2015. Avec des prix défiants toute concurrence (un mois d’abonnement coûte 199 roupies, soit environ 2,65 €), le cybermarchand compte bien séduire les publics, pourtant peu tournés vers les ventes numériques. 

 

Selon Ananth Padmanabhan, le vice-président des ventes de Penguin Random House, les ventes numériques représentent seulement 1 % des ventes totales du pays.

 

La Chine quant à elle, accueille le service Kindle Unlimited depuis le mois de février dernier. Fixée à 1,66 € par mois (12 yuan), cette offre permet aux Chinois de profiter d’un catalogue de 44.000 titres en chinois, dont 3500 traduits de l’anglais. Les plus gros lecteurs peuvent aussi profiter d’un abonnement annuel préférentiel au prix là encore, attractif pour les consommateurs : 118 yuan. 

 

(via Amazon)