Amazon : les mises (à jour) sont ouvertes pour les développeurs d'applications

Clément Solym - 17.04.2012

Lecture numérique - Applications - Amazon in-app - Appstore - contrôle parental


Amazon limitait jusqu'à présent le montant des mises à jour d'applications à 20 $ : si la restriction est désormais levée, les développeurs devront soumettre leurs ajouts in-app les plus onéreux au contrôle parental. Le système permettra à Amazon de s'éviter les mésaventures qu'Apple avait connues lorsque des bambins aventureux s'étaient mis en tête d'atomiser la carte bancaire de leurs parents à coup d'achats impulsifs... (voir notre actualitté)

 

Une semaine après avoir ajouté une fonction de mise à jour app-in à son magasin d'applications, (voir notre actualitté) Amazon ajuste ses conditions d'utilisation. Les développeurs ont ainsi reçu un e-mail les notifiant que « les produits in-app au montant supérieur à 20 $ peuvent maintenant être proposés via le portail des développeurs ». Une petite révolution, puisqu'Amazon limitait jusqu'à présent les tarifs à 20 $ maximum.

 

 

Parallèlement à cette annonce, Amazon a renforcé son contrôle parental, qui s'incarne pour le Kindle en code PIN obligatoire avant tout achat. La barrière codée évitera à Amazon les mêmes problèmes qu'a connus Apple lorsque des parents l'ont attaqué pour n'avoir pas proposé un contrôle assez performant. Profitant du fait que les codes parentaux restent en mémoire pendant 15 minutes sur l'Apple Store, ces petits démons avaient téléchargé des dizaines de mises à jour, allongeant la facture de leurs géniteurs.

 

En débridant les prix de ses applications, l'Appstore d'Amazon entend bien conforter sa seconde place en terme de rentabilité, juste derrière le magasin équivalent d'Apple, comme l'assure une étude Flurry. (voir notre actualitté) Aaron Rubenson, le directeur de l'Appstore d'Amazon, interviendra d'ailleurs sur le thème de la monétisation à l'Open Mobile Summit de Londres, la grand-messe des développeurs d'appli.