Amazon réintègre les ebooks bannis de son catalogue

Clément Solym - 28.05.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - Independent Publishers Group - accord


En février dernier, Amazon scandalisait une nouvelle fois le monde de l'édition en proposant à ses partenaires éditeurs et distributeurs de nouvelles conditions de vente, lesquelles revoyaient la valeur des catalogues numériques à la baisse. La résistance de l'Independent Publishers Group, 2e distributeur américain, lui avait valu le retrait de ses 5000 titres du site de e-commerce. (voir notre actualitté)


3 mois : c'est donc le temps nécessaire pour parvenir à un accord avec l'un des revendeurs les plus puissants de l'édition numérique. Le président d'IPG, Mark Suchomel, a confirmé qu'« IPG et Amazon se sont accordés sur les conditions » et signale le retour du catalogue dans la bibliothèque Kindle. Dans une lettre aux éditeurs dont IPG distribue les titres, Suchomel souligne également « l'incroyable soutien » que l'industrie du livre a apporté au groupe. (voir notre actualitté)

 

 

Confidentialité oblige, et l'un ou l'autre partie ne souhaitant pas forcément apparaître comme trop indulgent et prêt à se laisser dicter des conditions d'utilisation, le bras de fer qui a opposé IPG et Amazon pendant trois mois reste sans vainqueur désigné. « Je pense que tout le monde est très heureux de voir ses titres de retour » a simplement déclaré Suchomel.

 

Il y a encore un mois, le PDG de l'Independent Publishers Group, Curtis Matthews, écrivait sur le blog de la société toute son inquiétude vis-à-vis des exigences grandissantes des différents revendeurs. « Donnez-nous 4% sur vos ventes annuelles pour les frais de coopération et nous ferons de magnifiques opérations marketing sans vous prévenir. Sinon, nous retirons tous vos ebooks » lançait Matthews pour résumer les conditions d'utilisation qui lui étaient imposées.

 

À l'époque où ses ebooks  venaient d'être bannis, IPG avait signalé que les ventes d'Amazon représentaient 5% de son chiffre d'affaires. 779 éditeurs américains ont été touchés par le retrait du catalogue d'IPG de la vitrine Kindle : pour les remercier de leur soutien, et surtout de ne pas être passé dans le camp adverse, IPG « ne prendra aucune commission de distribution sur les ventes Kindle, et 100% du bénéfice ira aux éditeurs » du 1er juin au 31 août. Une façon, aussi, de montrer son sens du consensus...