Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Amazon se vend au plus offrant et fait la pub

Antoine Oury - 24.04.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - publicité - applications


Le site de e-commerce le plus respecté et le plus redouté n'était pas l'un des plus vindicatifs en matière de publicité : cela risque désormais de changer, avec l'introduction d'une politique en la matière beaucoup moins rigide qu'auparavant. Qui risque d'être basée sur les données des utilisateurs, et qui devrait s'appuyer sur les nombreux réseaux qu'Amazon a développés ou rachetés.

 


La publicité sur Kindle Fire

Publicité sur l'écran de veille du Kindle Fire

 

 

« Le géant endormi » : c'est ainsi que la nébuleuse des chefs d'entreprise, des annonceurs et des régies publicitaires nommait Amazon, gigantesque vivier d'internautes, de trafic... et de données. « Dans le cadre actuel du marketing, les données sont de l'or, et Amazon c'est Fort Knox », s'exclame ainsi Jeff Lanctot, chargé des médias pour l'agence publicitaire axée numérique Razorfish (McDonald's, Mercedes Benz...).

 

Après des années de ventes d'espaces publicitaires façon « Tout ou rien », Amazon s'est visiblement décidé à un peu plus de consensualité, quand bien même la vie privée des acheteurs serait engagée. Un revirement qui serait tout simplement dû à des marges réduites sur la vente au détail (généralement moins de 5 %), tandis que la publicité offre de bien plus confortables promesses, entre 20 et 30 %.

 

Les analystes estiment d'ailleurs que, malgré son entrée tardive sur le terrain, Amazon pourrait sans peine rattraper Facebook ou Yahoo : si les revenus générés par la pub tournent autour des 500 millions $ en 2012, la somme pourrait atteindre le milliard de dollars avant la fin de l'année. On est encore loin des 42 milliards de $ de Google, mais tout de même...

 

À l'aide de sa solution Amazon Advertising Platform, le site de e-commerce propose une large variété de formules à qui serait intéressé pour diffuser de la publicité sur Amazon ou bien sur un site tiers. Mais aussi sur ses applications ou ses appareils de lecture, à la manière de la publicité affichée par le Kindle Fire sur son écran de veille. Autant de possibilités qu'il faudra toutefois pouvoir assumer : l'année dernière, les tarifs qui circulaient pour une publicité Kindle Fire frôlaient les 600.000 $, voire le million, selon les sources...

 

Et pour cause : aidé par les nombreuses données collectées auprès de ses clients directs, mais aussi via les sites tiers comme Goodreads pour les livres ou IMDb pour le cinéma, Amazon est probablement l'un des fournisseurs d'espaces publicitaires les plus pertinents et efficaces du marché.