Amazon triple le nombre de ses points de retrait de colis britanniques

Julien Helmlinger - 25.11.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - Pickup Location - Service postal - Livraison - retrait


Outre-Manche, le géant de l'ecommerce s'est associé à la Royal Mail pour assurer à sa clientèle une meilleure couverture du territoire britannique pour les points de retrait de livraisons, dont le nombre a ainsi triplé juste avant la période des fêtes. Avec quelque 10.500 adresses de réception supplémentaires, dans le cadre de ce service baptisé Pickup Location, leur nombre est porté à 16.000 à travers le Royaume-Uni.

 

 

royal mail

CC BY SA 2.0 par Clive Darra 

 

 

Pour le client lambda, ce service est facturé au tarif postal de première classe en vigueur chez la Royal Mail, mais il est gratuit pour les membres Premium. La hausse des points de retrait Amazon répond au fait que les commandes les mettant à profit ont plus que triplé cette année dans le Royaume.

 

Selon le directeur général d'Amazon UK, Christopher North, ce procédé de retrait de colis constituerait désormais le choix d'une grande partie de la clientèle britannique. Par conséquent, il aura fallu optimiser son niveau de commodité, et le service postal était tout indiqué.

 

L'utilisation du service est simple : lors de la phase de commande de produit, le client est convié à renseigner son lieu de retrait de colis favori. Une fois la livraison effectuée, celui-ci n'aura plus qu'à présenter son identifiant client au bureau de poste concerné, pour récupérer son achat.

 

Outre la Royal Mail, d'autres partenaires réceptionnent des livraisons du géant. Amazon a contracté en octobre un partenariat avec le distributeur de magazines et journaux Smiths News, pour élargir son réseau de livraison à ses boutiques dans le cadre du programme Pass My Parcel. D'après l'ecommerçant, il s'agirait de son service de livraison le plus rapide sur le territoire.

 

Par ailleurs, il est également possible de retirer ses colis dans les casiers Amazon disposés sur les lieux de vente de la Co-operative Food, voire dans certaines universités. Les usagers du métro londonien peuvent quant à eux retrouver leurs colis dans quelques stations de la capitale.