Amazon valorise un peu plus la cagnotte de ses auteurs indépendants

Antoine Oury - 17.09.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon Kindle Direct Publishing - Kindle Lending Library - Kindle Unlimited cagnotte


Les solutions proposées par Amazon en matière d'autopublication sont régulièrement présentées comme le moyen le plus efficace de se débarrasser de l'intermédiaire que sont les éditeurs, selon le cybermarchand. En plein conflit avec Hachette et d'autres groupes d'édition pour obtenir de meilleures marges sur les ebooks, Amazon vient d'augmenter la cagnotte destinée à ses meilleurs auteurs — en termes de ventes, évidemment. 


My Kindle I

(Pavel P., CC BY 2.0)

 

 

Au sein de Kindle Direct Publishing, le programme d'Amazon pour autopublier son livre, la catégorie « Select » permet aux auteurs d'accorder l'exclusivité de leur titre à Amazon, de diffuser leur titre dans la bibliothèque de prêt Kindle et l'offre Kindle Unlimited, en l'échange d'une mise en avant particulière. Une somme de 2 millions $ est réservée chaque mois pour les auteurs de ce programme, afin de les rémunérer sur la base des emprunts via la bibliothèque de prêt ou Kindle Unlimited.

 

Cette somme vient d'être revue à la hausse, avec l'ajout de 2,7 millions $, afin de couvrir l'ensemble des rémunérations. Par ailleurs, une partie de cette somme servira à récompenser les meilleurs auteurs, en termes de ventes et de prêts. Et le bonus n'est pas négligeable : les 100 premiers auteurs reçoivent ainsi 25.000 $...

 

Les 100 auteurs KDPS les plus lus recevront les sommes suivantes :

  • Auteurs 1 à 10 recevront 25,000 $
  • Auteurs 11 à 20 recevront 10,000 $
  • Auteurs 21 à 30 recevront 5,000 $
  • Auteurs 31 à 50 recevront 2,500 $
  • Auteurs 51 à 100 recevront 1,000 $

Les auteurs du top 100 des titres KDPS recevront les sommes suivantes :

  • Titres 1 à 10 recevront 2,500 $
  • Titres 11 à 50 recevront 1,000 $
  • Titres 51 à 100 recevront 500 $

Par ailleurs, Amazon a annoncé que ces titres primés constitueraient un classement spécifique, le « KDP Select All-Stars », avec un vrai salaire de basketteur professionnel à la clé, donc. L'objectif est bien sûr d'attirer un maximum d'auteurs chez Kindle Direct Publishing, et plus encore de se réserver l'exclusivité des titres par rapport à des concurrents comme Smashwords ou Scribd.

 

Enfin, le cybermarchand la joue franc-jeu avec « les auteurs basés à l'extérieur des États-Unis, qui n'ont pas pu profiter des bénéfices de la croissance de Kindle Unlimited ». Pour ceux-là, les prêts via la bibliothèque Kindle seront revalorisés, avec l'ajout de 80.000 $ pour les rémunérations au titre de ce programme.

 

(via The Digital Reader)