Amazon vend désormais plus d'ebooks au Royaume-Uni que de livres papier

Clément Solym - 06.08.2012

Lecture numérique - Usages - Amazon - Kindle Direct Publishing - Ebook


À l'été 2010 (voir notre actualitté), le géant vendait plus de nouveautés en numérique que dans le format traditionnel. Désormais c'est l'ebook tout court qui constitue la majorité de ses ventes, dépassant le livre papier.


 

Le tournant est décisif pour le marché du livre, avec 114 livres numériques vendus pour chaque 100 livres papier écoulés depuis le début l'année, deux ans seulement après avoir introduit le Kindle auprès du grand public.

 

Ces chiffres, non vérifiés par une société extérieure, selon Amazon, inclus les livres qui n'existent pas en version Kindle mais ne comprennent pas les ebooks téléchargeables gratuitement. À la déception des analystes, la société a refusé de divulguer des chiffres précis sur ses ventes, tout en précisant au Guardian ne pas vouloir discuter sa politique future sur le sujet.

 

Amazon a cependant précisé par la voix d'un porte-parole que plus d'un demi million de livres disponibles sur le Kindle sont vendus à 3,99 pounds ou moins, mais que l'essor du livre numérique concerne également les livres vendus à un prix supérieur, sous-entendant que le recul du livre papier, dont nombre d'exemplaires sont également vendus à bas prix, n'est pas uniquement dû à de meilleures affaires que permettrait le numérique pour le consommateur.

 

Ce basculement du marché en faveur de l'ebook aurait notamment été porté par le phénomène Fifty Shades of Grey, dont 2 millions d'exemplaires ont été écoulés durant les quatre derniers mois. Trois des dix auteurs les plus populaires sur le Kindle d'Amazon en 2012, Nick Spalding, Katia Lief et Kerry Wilkinson, ont été directement édités par le géant, par le biais de son Kindle Direct Publishing.