Amazon verrouille un peu plus le Kindle : hack et jailbreak impossibles

Antoine Oury - 17.03.2015

Lecture numérique - Lecteur eBook - lecture numérique - Amazon Kindle Voyage - jailbreak hacking


Même le système propriétaire d'Amazon, la prison dorée de la lecture numérique, était susceptible de subir les personnalisations des hackers. Avec un peu d'agilité informatique, il était possible de s'introduire dans le système des Kindle, pour y modifier certains paramètres comme les polices ou l'écran d'accueil. Mais Amazon a visiblement sonné la fin de la récréation. Temporairement...

 


Kindle 2.5日本語化 (1)

(Kuruman, CC BY 2.0)

 

 

La version 5.6.0 du firmware des Kindle d'Amazon est sortie depuis plusieurs mois, disponibles pour les modèles Voyage et Paperwhite 2, mais les développeurs et autres hackers s'y cassent toujours les dents. Comme le rapporte The eBook Reader, le système a totalement neutralisé les possibilités de hack et de jailbreak.

 

Dans le cas d'un Kindle fonctionnant avec un firmware ultérieur, craquer les entrées ne pose pas de problème, à l'aide des méthodes connues, mais il faudra s'assurer que les mises à jour ne seront plus effectuées automatiquement.

 

Le seul moyen découvert pour le moment est particulièrement compliqué, puisqu'il faut s'attaquer à la machine à l'aide de la connectique USB, et même des pirates chevronnés déconseillent cette technique mécanico-informatique. 

 

Amazon verrouille un peu plus son Kindle, peut-être pour éviter que des utilisateurs parviennent à contourner les publicités diffusées sur la machine achetée dans le cadre du programme avec offres spéciales. Une manière d'apporter des garanties d'affichage à ses partenaires.