Amazon vire Microsoft et Adobe : Mobipocket et Kindle seuls formats vendus

Clément Solym - 27.01.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - Microsoft - Adobe


Le cyberlibraire vient d'annoncer que les formats Microsoft Reader et Adobe pourraient ne plus trouver grâce à ses yeux prochainement, voire sous peu, et qu'il restreindra son offre de livres électroniques aux seuls formats Kindle et Mobipocket.

Qui sont bien évidemment, la propriété d'Amazon. Pour l'heure, aucune date de mise à mort des formats Reader et PDF n'a été donnée par Amazon, mais ce dernier recommande aux éditeurs et aux auteurs auto-édités de s'assurer que la société est en possession d'une autorisation écrite permettant la diffusion de leurs oeuvres en format Mobipocket.

Amazon est probablement le plus important cybermarchand de livres numériques et cette éradication d'offres tierces pour le format ebook conforte définitivement la situation monopolistique qu'il comptait mettre en place dans son rapport avec le Kindle et le téléchargement de livres.

D'autre part, il faut noter que les ouvrages achetés au forma Kindle ne sont lisibles que sur son lecteur et que dans l'optique de contraindre les lecteurs à acheter des ebooks, on peut désormais imaginer que des DRM empêcheront le transfert et la lecture des livres Mobipocket sur une autre liseuse. De quoi donner plus de latitudes à Sony ?

Plus de 200.000 titres sont disponibles pour le Kindle. Bon, en même temps, le format Reader de Microsoft n'a jamais eu de réel succès. En revanche, le PDR reste une valeur sûre avant que l'ePub ne soit définitivement assimilé comme le format de référence.

On comprendra mieux l'intervention de Waterstone ce matin, qui réclamait plus d'ebooks à l'industrie du livre : les libraires doivent désormais compter avec un acteur qui fonctionnera comme un acteur isolé du reste de l'offre.

Adobe et Microsoft n'ont pas encore commenté cette annonce.