Angleterre : des astres pas alignés pour un Sony reader 3G

Clément Solym - 27.08.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - Angleterre - Sony - Reader


Amazon en son temps avait déjà prévenu que le volume de livres numériques disponibles sur le territoire anglais déterminerait l'apparition du Kindle chez Sa Majesté. Un effort de numérisation intensif était donc nécessaire pour que le cyberlibraire opère ; c'était en mars dernier.

Oui, mais : depuis quelques heures, nous avons appris que le lancement du Kindle en Europe pourrait intervenir dès la semaine prochaine : les éditeurs anglais ont-il suffisamment numérisé pour qu'Amazon décide de cette bascule ? En six mois, cette réaction semble étrange.

Ce qui est encore plus intéressant dans cette affaire, c'est l'annonce de l'arrivée d'un lecteur d'ebooks 3G chez Sony pour décembre aux États-Unis, et paradoxalement, l'opinion que le géant japonais vient de formuler au sujet de ce marché outre-Manche. Car justement, tout comme Amazon le précisait voilà un semestre, Sony estime que l'arrivée de son Reader 3G n'est pas envisageable pour l'heure, et Richard Palk, le directeur général contenu et service explique à The Bookseller que le temps du lancement du Reader Daily n'est à ce titre pas pour tout de suite.

Le secteur est « considérablement plus avancé [aux USA] qu'en Europe. Nous souhaitons mettre ce produit sur le marché au bon moment », précise-t-il. Mieux : si les lecteurs à écran tactile ont été lancés et pourraient arriver sur le marché anglais prochainement, c'est avant tout pour donner un avant-goût de la technologie et développer un marché de masse. « Nous avons besoin que tout soit en place. Il faut une multitude de livres et de périodiques, une bonne connectivité et une certaine sensibilisation sur cette technologie. Les astres doivent être alignés. »

Un discours qui aurait pu être celui d'Amazon voilà six mois. Et qu'on ne sait pas vraiment comment interpréter : vraie fausse annonce ? Réelle inquiétude ? Hmmm...