Animation et distraction : Kindle in Motion anime les ebooks – sans intérêt ?

Nicolas Gary - 15.08.2016

Lecture numérique - Tablettes - Kindle Motion ebooks - animations ebooks GIF - expérience Kindle Amazon


Réservées aux tablettes et applications de lecture, les animations proposées par Kindle in Motion font leurs premiers pas dans les livres. Quelque part entre le nouveau format et la tentative d’enrichissement d’ebooks, cette expérimentation laisse dubitatif. Le KiM ressemble plus à de l’intégration de GIF dans les fichiers – il ne manquerait que les chatons...

 

 

 

Les ebooks estampillés Kindle in Motion présentent donc des caractéristiques nouvellement anciennes : animation, illustration ou même vidéo s’affichent dès lors que l’on dispose de l’appareil de lecture idoine. Évidemment, les lecteurs ebook traditionnels ne supporteront pas ce type de contenu multimédia. 

 

Pour l’heure, six ebooks seraient disponibles avec ces éléments en plus, souligne le Digital Reader – quatre romans originaux et deux ouvrages classiques, tous publiés par Amazon en tant que maison d’édition. Les animations peuvent être activées ou désactivées, selon les choix du lecteur, mais pèsent lourdement sur le poids des ebooks : entre 200 et 400 Mo. 

 

L‘introduction d’éléments distrayants durant la lecture n’est vraiment pas une première : la mode du livre enrichi était l’une des attractions les plus en vogue, avant de retomber tout aussi sec. La société française Byook avait expérimenté la création d’un ebook autour de Sherlock Holmes. L’idée était simple : faire en sorte que l’on entende le bruit de la pluie dans le texte, ou encore des jets de sang sur la page à l’instant du meurtre, et ainsi de suite. Mais le projet n’a manifestement pas bien tourné : l’entreprise est entrée en redressement judiciaire en février 2016, et d'ailleurs, avait donné peu de nouvelles depuis 2013.

 

KiM ? Suffit !

 

Qu’attendre de ce Kindle in Motion alors ? Le mieux serait de répondre : rien. Les expérimentations d’enrichissements de textes n’ont que rarement offert au lecteur autre chose que des gadgets, difficile de croire qu’Amazon a réinventé la roue avec ces petites incrustations. Petit changement pour grandes intentions ? C’est plus probable, mais en l’absence de communication de la part d’Amazon seules les spéculations sont de mise. 

 

 

 

Pour l’instant, le prix de vente est identique, que l’on se procure la version classique ou celle KiM. Cet investissement de la firme est à surveiller de près dans tous les cas.

 

Toutefois, il ne s’agit à cette heure que de divertissements et d’essais technologiques – contrairement à la solution Kindle Instant Preview, qui vient d’être lancée en France. Cet outil permet d’embarquer dans un article ou une page web, un extrait de livre numérique, avec pour intention d’inciter les internautes à acheter les ouvrages.

 

« En plus de proposer un extrait gratuit à vos utilisateurs, Kindle Instant Preview permet de partager les extraits librement sur les réseaux sociaux ou par mail ou par simple lien l’extrait du livre », explique la société. Et d’ajouter : « En tant Partenaire, Kindle Instant Preview sera un facteur fort de conversion pour vos contenus littéraires et vous permettra de développer vos revenus d’affiliation en améliorant l’expérience offerte à vos utilisateurs ainsi qu’en renforçant l’intérêt pour le livre présenté et le temps passé sur la page. »

 

Là, au moins, on sait que l’on parle d’argent, directement...