Année fiscale : Amazon paie des taxes dans 3 nouveaux États US

Antoine Oury - 06.01.2014

Lecture numérique - Législation - Amazon - taxes sur les ventes - États-Unis


Cela plaira ou pas, mais c'est désormais la loi, et même Amazon ne peut s'y soustraire. Pour 2014, trois nouveaux États américains, l'Indiana, le Tennessee et le Nevada feront payer des taxes sur les ventes d'Amazon. Une mesure qui impacte avant tout sur le consommateur, via une hausse des tarifs en ligne, mais qui supprime également un avantage concurrentiel de taille pour le e-commerçant.

 


2008 12 26 - Altoona - Onmyodo 3

Certains font la tête... (Bossi, CC BY-SA 2.0)

 

 

L'ajout de ces trois états à la liste de ceux qui taxent Amazon sur ses ventes porte désormais le nombre d'adeptes à 19, sur les 50 que compte le pays. Le e-commerçant a depuis longtemps compris tout l'enjeu de ne pas faire payer de taxes sur ses ventes par les consommateurs, réduisant ainsi le prix de ses articles vendus.

 

Parmi les raisons invoquées, la liberté d'entreprendre, évidemment, mais aussi des stratégies de pression salariale, bien connue et également utilisée en France. En s'installant dans des zones défavorisées en matière d'emploi, la multinationale s'assure le soutien des politiques de la région, trop heureux de voir arriver quelques milliers d'emplois, souvent précaires malgré tout.

 

C'est par la construction massive d'entrepôts, pour réduire les délais de livraison dans chaque état, qui a mis Amazon en porte à faux. Présent physiquement dans les territoires, il se soumet ainsi à leur législation commerciale... Et les représentants de la justice s'en laissent moins conter : récemment, la Cour Suprème des États-Unis a ainsi débouté Amazon, qui contestait une décision venue de l'état de New York, selon laquelle les affiliations avec d'autres commerçants devaient être taxées.

 

Amazon peut toutefois faire jouer la montre : le prochain état qui devrait lui faire payer des taxes est la Caroline du Sud, en... 2016.

 

(via The Verge)