Année zéro du piratage d'ebooks en France : tout à construire

Clément Solym - 20.10.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - année - zéro - piratage


Faisant suite à la conférence qui se déroulait hier sur l'état du piratage de livres en France, l'étude EbooksZ menée par Mathias Daval a permis au MOTif de formuler quelques propositions adressées tout à la fois aux collectivités locales, mais également lancées vers les éditeurs.


« L'intérêt de l'étude, c'est qu'elle se fait un peu à l'année zéro du piratage. C'est-à- dire que le piratage commence, décolle, en même temps que le marché du livre numérique », explique Mathias Daval dans une interview réalisée par le MOTif.

Deux marchés qui vont croître en parallèle l'un de l'autre mais rien ne pourra empêcher le premier tant qu'une offre légale ne sera pas mise en place. « Le piratage de livres répond à peu près à la même volonté que le piratage de musique et de vidéo, c'est-à-dire mettre à disposition des oeuvres qui n'existent pas. » Tout est dit. Mais d'autres réflexions suivent :