Anonymous publie des guides de lutte informatique contre Daesh

Clément Solym - 18.11.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Anonymous guides - Daesh Twitter - comptes hacktivistes


Le groupe d’hacktivistes Anonymous a décidé de déclarer « une guerre totale » contre l’État islamique. Par le passé, le collectif avait déjà porté des assauts contre les comptes de terroristes, à travers les réseaux sociaux. Cette fois, ce sont 5500 comptes Twitter liés à Daesh que les Anonymous auraient sabotés. Et dans le même temps, ils publient plusieurs guides de lutte pour les nuls.  

 

Anonymous Daesh

 

 

C’est au travers d’un crowdsourcing que les Anonymous ont décidé de lancer leur attaque, #OpParis. Toute personne qui souhaite y prendre part, sans avoir de connaissance sur le piratage pour ce faire, peut joindre les troupes. 

 

Les guides ne sont pas accessibles directement, et ont été publiés in extenso sur le réseau IRC, un système de chat, pour faire vite. Le NoobGuide permet de s’engager aux côtés des Anonymous, le guide Reporter détaille la mise en place d’un robot qui via Twitter va se charger de découvrir des comptes liés à Daesh. Le dernier, Searcher, est conçu par les hacktivistes pour dénicher des sites partisans de Daesh à travers la toile.

 

Les guides proposent également des méthodes pour entreprendre des attaques par déni de service contre les sites. Toutefois, ces opérations ne sont pas sans conséquence : les hacktivistes, ciblant Daesh avec la parution de ces méthodes, prennent le risque de fournir des outils susceptibles de se retourner contre d’autres sites. 

 

Anonymous souligne cependant, dans certains cas, qu’il y a des outils à ne pas utiliser, sauf indication contraire. « Votre contribution signifie beaucoup, et nous vous encourageons à participer à toutes les activités de l’Op si vous le pouvez. Plus on est de fous, plus on rit. »

 

Cette intensification des efforts, assure Anonymous, s’inscrit dans le sillage de ce qui avait été fait après les attaques perpétrées à la rédaction de Charlie Hebdo. Les liens de téléchargements directs des guides ne sont pas fournis par IB Times, qui dévoile l'information.