Apple a 40 ans : retour sur le Macintosh, l'iPhone et l'iPad, trois phares de la lecture numérique

Marie Lebert - 01.04.2016

Lecture numérique - Usages - Apple Macintosh - anniversaire Mac - iPhone iPad


« L’idée qu’un simple clic sur une zone de l’écran [du Macintosh] permettait d’ouvrir un éventail de piles de cartes dont chacune pouvait offrir de nouveaux boutons dont chacun ouvrait un nouvel éventail dont... bref, l’apprentissage de tout ce qui aujourd’hui sur la toile est d’une banalité de base, cela m’a fait l’effet d’un coup de foudre. » (Jean-Paul, auteur hypermédia)

 

Le papyrus de César

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Le Macintosh

 

Apple lance en 1984 le Macintosh (ou Mac), premier ordinateur personnel à disposer d’une interface graphique intuitive facilement utilisable par le non-spécialiste. Le Mac remporte un succès colossal parce qu’il facilite le rapport entre l’utilisateur et l’information. 

 

Chose qu’on oublie trop souvent, Jean-Paul, auteur hypermédia, rappelle que toutes les fonctionnalités de l’internet étaient déjà en gestation dans le Macintosh : « En fait, ce n’est pas sur la toile, c’est dans le premier Mac que j’ai découvert l’hypermédia à travers l’autoapprentissage d’HyperCard. Je me souviens encore de la stupeur dans laquelle j’ai été plongé, durant le mois qu’a duré mon apprentissage des notions de boutons, liens, navigation par analogies, par images, par objets.

 

L’idée qu’un simple clic sur une zone de l’écran permettait d’ouvrir un éventail de piles de cartes dont chacune pouvait offrir de nouveaux boutons dont chacun ouvrait un nouvel éventail dont... bref l’apprentissage de tout ce qui aujourd’hui sur la toile est d’une banalité de base, cela m’a fait l’effet d’un coup de foudre (il paraît que Steve Jobs et son équipe eurent le même choc lorsqu’ils découvrirent l’ancêtre du Mac dans les laboratoires de Rank Xerox). Depuis, j’écris (compose, mets en page, en scène) directement à l’écran. L’état “imprimé” de mon travail n’est pas le stade final, le but ; mais une forme parmi d’autres, qui privilégie la linéarité et l’image, et qui exclut le son et les images animées. »

 

L’iPhone

 

Le PDA, qui voit le jour en mars 1996, est le premier appareil mobile de lecture qui tient la route. À l’époque, la liseuse ne bénéficie que d’un succès d’estime, avec 17 millions de PDA dans le monde pour seulement cent mille liseuses en avril 2001. Après son heure de gloire, le PDA laisse ensuite progressivement la place au smartphone, dont le modèle précurseur est le Nokia 9210 lancé en novembre 2000 et dont le modèle phare est l’iPhone d’Apple lancé en juin 2007.

 

Présenté dès janvier 2007 par Steve Jobs, le smartphone d’Apple est un téléphone mobile multifonctions qui intègre le lecteur de musique du baladeur iPod (le baladeur d’Apple lancé en octobre 2001), un appareil photo et un navigateur web, avec les caractéristiques suivantes : écran tactile de 3,5 pouces, synchronisation automatique avec la plateforme iTunes pour télécharger musique et vidéos, appareil photo de 2 mégapixels, navigateur Safari d’Apple, système d’exploitation Mac OS X (appelé définitivement iOS [iPhoneOS] quelques mois plus tard), téléphonie par les réseaux GSM et EDGE, connexion internet via la WiFi et enfin connexion Bluetooth.

 

L’iPhone est commercialisé en juin 2007 aux États-Unis pour la modique somme de 499 dollars US pour le modèle de 4 Go et 599 dollars pour le modèle de 8 Go. Son lancement à l’international débute fin 2007 en Europe et en 2008 en Asie.

 

L’iPad

 

Petit ou grand écran ? Smartphone ou tablette ? Un vaste sujet pour des débats enflammés dans les allées du Salon du Livre, dans les cafés du Quartier Latin, dans nombre de clubs d’aficionados de par le monde et bien évidemment sur la toile. Six ans après le LIBRIe, la première tablette de Sony lancée en avril 2004 au Japon, Steve Jobs lance l’iPad d’Apple en avril 2010 aux États-Unis. 

 

L’iPad est une tablette numérique multifonctions qui peut faire office de liseuse, avec un iBookstore de 60.000 livres numériques dès son lancement. Son prix initial est de 499 dollars US. Un lancement à l’international suit en juin 2010. Après l’iPod (lancé en octobre 2001) puis l’iPhone (lancé en juin 2007), deux objets cultes auprès de toute une génération, Apple devient lui aussi un acteur de poids pour le livre numérique. L’iPad est suivi de l’iPad 2, lancé en mars 2011 aux États-Unis, avec un lancement mondial deux semaines plus tard. Suivent ensuite de nouveaux modèles au fil des ans.

 

… et Wordfast sur plateforme Mac OS

 

N’oublions pas non plus les traducteurs (les êtres humains) et leur travail essentiel, quoique méconnu. En 2010, Wordfast est le numéro un mondial des logiciels de traduction professionnels — qui ne remplacent pas le travail du traducteur, mais l’aident dans sa lourde tâche — utilisable aussi bien sur plateforme Windows (Microsoft) que sur plateforme Mac OS (Apple), et le numéro deux mondial en nombre de ventes (après SDL Trados), avec des clients prestigieux comme les Nations Unies, Nomura Securities, la NASA et McGraw-Hill.

 

Voir aussi le dossier complet