Apple décide d'imposer iBooks, préinstallé sur le nouvel iOS

Clément Solym - 05.06.2014

Lecture numérique - Applications - Apple - Windows - iBooks


Lundi dernier, Apple a surpris plus d'un éditeur numérique en annonçant que le nouvel iOS8 inclurait l'application iBooks. Cette évolution signifie un élargissement considérable de l'audience d'iBooks, puisque la nouvelle version d'iOS sera disponible sur iPhone 4s, iPhone 5, iPhone 5c, iPod touch 5e génération, iPad 2, iPad à écran Retina, iPad Air, iPad mini et enfin, iPad mini à écran Retina…

 

 

 

 

Jusqu'ici, l'utilisateur désireux de recourir à iBooks est contraint d'aller la chercher dans l'App Store, avec toute la procédure que cela implique. L'iOS 8 devrait donc régler ce problème d'accessibilité, qui selon smashwords, a été un carcan pour les ventes :  « Le fait que l'application ne soit pas intégrée a engendré des démarches inutiles. Cela signifie que seule une fraction de personnes se servant d'Apple ont un accès convenable aux ebooks. » Le manque de données sur ce point incite à prendre avec des pincettes la réflexion, qui n'est pour autant pas dénuée de bon sens.

 

Dans cet effort pour valoriser son application, et la vente de livres numériques, Apple avait déjà décidé, en juin 2013, d'installer directement l'iBooks dans son nouveau système d'exploitation, OS X Mavericks. L'iBookstore était donc accessible et implémenté nativement pour les futurs usagers.

  

Voilà donc ce que le nouvel iOS devrait changer. Immédiatement visible, l'application devrait voir son nombre de clients littéralement exploser :  l'application intégrée reviendra ainsi pour les internautes, à avoir une librairie leur poche… et pour Apple, à être dans la même poche que leurs portefeuilles. Très rapidement, Apple pourrait ainsi bien être le plus gros vendeur d'ebooks, puisqu'il suffira d'un clic sur le smartphone le plus vendu au monde pour avoir accès à des bases de données infinies…

 

Si cela semble, dans la rhétorique anglo-saxonne, absolument magnifique pour Apple et ses consommateurs, le Digital Reader n'a pas manqué de faire entendre un petit bémol : Apple ne risque-t-il pas sérieusement de déséquilibrer le marché du livre numérique ? En bref, le problème rappellerait tout simplement les plaintes pour concurrence déloyale que Windows avait encourues pour avoir voulu imposer le moteur de recherche Internet Explorer au détriment des autres. 

 

Et il se pourrait bien que Apple, si ce n'est déjà le cas, ne soit regardé avec une attention accrue par l'US Department of Justice. La situation n'est-elle pas la même ici ? 

 

En préinstallant iBooks sur l'iOS8, Apple dissuade les possesseurs de se tourner vers d'autres plateformes de vente d'ebook, et pour peu que la firme tente de compliquer l'accès aux autres plateformes - comme l'avait fait Windows en supprimant le ballot screen - elle encourra la fatale (et légèrement vaine) amende européenne. Bien sur, tout ceci n'est que de l'anticipation : iOS8 n'est pas encore sorti et on aurait tort d'accuser d'ores et déjà Apple sur des suppositions. 

 

Quoi qu'il en soit, il est certain que la réinstallation ne sera pas sans conséquence pour l'équilibre du marché de l'ebook, et les lois antitrust pourraient bien ne pas tarder à être invoquées… À suivre donc.