Apple lâché par LG, fournisseur d'écrans pour iPad

Clément Solym - 26.07.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - fournir - ecrans - production


Le conglomérat sud-coréen LG fait ce qu'il peut, et si Life is Good, comme le clament les initiales de la compagnie, il faut tout de même composer avec les impératifs des uns et des autres... et l'autre, c'est peut-être je, mais en l'occurrence, c'est surtout Apple. Et avec un ego de cette envergure, pas évident de ne pas faire le dos rond.

En effet, le fabricant a annoncé qu'il allait réduire la production de ses écrans LCD le mois prochain, parce que la demande émanant des fabricants de télévisions diminue. Mais qu'en revanche, il est très peu probable qu'il parvienne à répondre de manière satisfaisante à la demande en écran pour... l'iPad.

« Nous sommes à présente à plein régime, mais nous envisageons des réductions de production en août », confirme auprès de l'agence Reuters le PDG de la firme, Kwon Young-soo. Pour assurer la fluidité de la production, Apple avait fait appel (hem...) à Samsung, qui pour quelque 240 millions était devenu le second fournisseur - avec un accord pour cinq ans, chiffré à 500 millions $ sur sa totalité.


La demande en iPad est sidérante, et les problèmes que le fournisseur LG rencontre pourraient peser lourdement dans les décisions de la firme de Cupertino. « La demande ne cesse de croître, et nous ne pouvons pas répondre à tout cela. Apple pourrait avoir à retarder le lancement de l'iPad dans quelques pays », poursuit le PDG.

L'offre resterait alors tendue au cours des prochaines semaines, voire des prochains mois, alors même que neuf nouveaux pays ont, depuis vendredi, accès à l'achat de la tablette. Ce qui monte à 19 le nombre de pays où l'iPad est disponible. Un chiffre qui se stabiliserait pour quelque temps...