medias

Apple réduit de moitié les frais de l'App Store pour les développeurs

Gariépy Raphaël - 19.11.2020

Lecture numérique - Acteurs numériques - Apple numérique remise - App Store développeur - numérique Epic Games


Dès le 1er janvier prochain, la commission facturée par Apple aux développeurs d’application gagnant moins d’un million de dollars à l’année passera de 30 % à 15 %. Une façon pour l’entreprise de redorer son image et de calmer la grogne qui monte.
 
아이폰 앱스토어 아이콘 iphone App Store icon
 

Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un nouveau programme d’Apple pour les petites entreprises, et ne concerne donc que les « petits » développeurs, que le PDG d’Apple Tim Cook a qualifiés « d’épine dorsale de notre économie mondiale ».

Les développeurs qui gagnent moins d’un million de dollars par an paieront désormais 15 % de commission sur toutes les transactions, soit la moitié des 30 % actuels. Si une entreprise atteint le million de bénéfice au cours de l’année, le taux de commission de 30 % entrera en vigueur directement. À l’inverse, si les revenus d’une société redescendent en dessous de 1 million de dollars, la réduction sera faite immédiatement. 

Dans les faits, cette remise profitera à la grande majorité des acteurs de la plate-forme. Une manière pour Apple de s’assurer de la fidélité de ces travailleurs indirects. 
Certains développeurs se sont en effet agacés du contrôle de la société sur le processus de création des applications, et beaucoup estiment que la commission de 30 % demandée par l’entreprise est injuste. Epic Games, connu pour le jeu vidéo Fortnite, était entré en rebellion l’été dernier, en enfreignant les règles de l’App Store. La réponse d’Apple fut brutale, et Epic s’était retrouvé banni de la plateforme ; deux mois plus tard, la bataille entre les deux géants semble toujours en cours. 

Réduire les frais pour les petits développeurs semble être un bon moyen pour Apple de faire face aux critiques, tout en ne lâchant pas un pouce de terrain face aux entreprises comme Epic Games, qui tentent de s’attaquer à son quasi-monopole. 


Via Engadget 

Crédit photo : domaine public 


Commentaires
Apple que personne ne dénonce... Apple n'est pas Amazon, un truc loin dont on peut se plaindre (tout en l'utilisant discrètement : eh oui, ma brave dame, c'est que ça fonctionne Amazon, contrairement à ses concurrents, alors quand j'ai un besoin subit, urgent et que personne ne le voit, ben je l'utilise. Mais j'utilise une cape pour aller à la boite aux lettres et revenir avec le paquet honni - les cons, ils mettent leur nom dessus !-). C'est vrai que c'est cool d'avoir du matériel Apple... C'est classe et la pub dit que c'est pour une élite.

C'est toujours bon de se sentir appartenir à une élite, pas comme ces petits cons qui tuent le commerce sur Amazon.

Apple est le plus gros tueurs de concurrence, mille fois devant Amazon. C'est aussi un voleur professionnel, prêt à tout pour enfermer vos données personnelles.

Mais bon, avec une bonne publicité, les gens croient ce que les publicitaires leur disent.

En ce moment, il est bon de taper sur Amazon, pour le plus grand bien de Apple.

Et des pigeons qui l'utilisent.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.