Apple supprime le local storage sur iBooks, l'EPUB 3 handicapé

Clément Solym - 17.10.2011

Lecture numérique - Applications - iBooks - local storage - Apple


L'activité d'Apple a été débordante, ces derniers jours. Un nouveau système d'exploitation, des mises à jour en pagaille, et l'arrivée de Kiosque, pas mal récrié par la presse française. Mais l'un des éléments nouveaux, qui pose un sacré problème aux éditeurs numériques, travaillant sur l'EPUB 3, réside dans la dernière mise à jour d'iBooks.


Cette application qui permet de lire les ebooks achetés ou téléchargés sur son iPhone, iPod Touch ou iPad vient en effet de faire disparaître un petit élément technique qui était rudement pratique.

 

Mettons les mains dans le cambouis

 

Pour faire simple, le navigateur Apple, Safari, et iBooks, fonctionnent avec le même moteur, appelé Webkit. Moteur, vraiment au sens vroum vroum voiture, mais version internet. Donc Webkit dispose de multiples fonctionnalités, présentes dans l'un et l'autre, dont l'une s'intitule local storage.

 

Nul besoin d'un niveau d'ingénieur informaticien pour comprendre : c'est un outil permettant de stocker des informations sur sa machine (type cookies, informations de navigation, ou encore mots de passe).

 

Cette fonctionnalité, découverte voilà quelques six mois avait séduit plusieurs éditeurs numériques, en ce qu'elle permettait donc de stocker des informations du livre en local. Or, il semble que la dernière mise à jour ait provoqué une suppression de cette fonctionnalité, ce qui ne manque pas d'impacter les fichiers.

 

Apple nivelle par le bas ?

 

« C'était un des éléments forts dans le support du format EPUB 3 », nous explique un éditeur. (voir notre actualitté)

 

« Manifestement, Apple aurait oublié depuis le lancement d'iBooks cette fonction, et décidé dans sa dernière mise à jour qu'aucun stockage ne serait donc possible en local. Aussi, pas question de conserver cette fonction. Mais on ne sait toujours pas s'il s'agit d'un bug introduit par la dernière mise à jour d'iBooks, ou d'une décision volontaire, à rapprocher du cloud d'Apple. »

 

Dans tous les cas, la décision est bien embarrassante pour ceux qui avaient basé leur production de fichier sur ce principe. « iBooks, disposant de ce local storage avait une avance sur tous les autres lecteurs de fichiers EPUB 3, et ce n'est pas dans les habitudes d'Apple que de s'aligner sur les concurrents, en baissant la qualité de ses produits », nous précise un autre éditeur.

 

En attendant les réponses d'Apple, pour le moment, on croise les doigts.