Apple valide la nouvelle appli Kindle : quid de l'In-App Purchase ?

Clément Solym - 17.03.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - application - kindle - ebooks


Les applications qui permettent l'achat direct de l'utilisateur doivent désormais intégrer la fameuse API préconisée par Apple, In-App Purchase. Grâce à celle-ci, même si l'application téléchargée est gratuite, Cupertino prend une commission de 30 % sur toute vente réalisée.

Et voilà que l'application Kindle for iPhone, iPad et tout ce qui tourne sous iOS a été finalement validée... Conformément à l'annonce faite en février, rendant obligatoire l'intégration de In-App Purchase ? Une seconde...

In-App Tax

Ce système était à l'origine pensé pour les abonnements presse, mais s'est finalement vu généralisé à tout ce qui existe et fait de la vente directement au sein de l'application. Bilan des courses, les acteurs du livre numérique proposant ce type de vente ont du courber l'échine - et c'est Sony le premier à en avoir fait les frais, puisque l'application Sony eBook avait été rejetée.

Reste que si l'appli Kindle a été mise à jour, la nouvelle politique tarifaire d'Apple pose problème, Amazon redoutant une perte de ventes réalisées par ce biais.

C'est également une tension que le PDG de Izneo nous confiait hier. L'application Izneo était en effet contrariée dans son développement par ce principe de l'In-App Purchase. Et pour le moment, pas de nouvelles de la vente directe depuis l'application, pour iPad. (notre actualitté)

Les acteurs concernés sont tenus de mettre à jour leur application à compter du 30 juin.

Mais alors ?

Or, l'application Kindle a été validée... mais elle n'intègre finalement pas l'API... Mieux : le paiement est toujours réorienté vers un achat directement sur le site marchand. De quoi faire enrager Sony.


Impossible de savoir pour le moment si Amazon a reçu un traitement de faveur, ou si les règles d'Apple ont changé finalement. Le fait est que l'application Netflix, la petite révolution de la télévision, a également été validée dans sa nouvelle mouture, toujours sans l'intégration de l'In-App Purchase. (via TecCrunch)

Peut-être que le succès d'ores et déjà constaté de l'iPad 2 a fait reculer la Pomme ?