Application Sony Reader : fin des négociations avec Apple

Clément Solym - 04.02.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - sony - application - apple


Le rejet de l'application Sony Reader qui ne pourra donc pas atterrir sur l'AppStore a fait des remous. Beaucoup. Étant donné que l'application ne donne pas la possibilité d'acheter des livres sans quitter l'application et être redirigé vers un site web, exit !

Apple veut ses 30 % en cas de vente et évidemment, Sony, comme d'autres, y voit un véritable manque à gagner, du fait de cette marge prise par la boutique...

Au 2 février, Sony était encore relativement confiant. « Nous avons entamé des discussions avec Apple, pour voir s'il était possible de parvenir à une solution équitable, mais nous sommes dans l'impasse pour le moment », assurait la société dans un communiqué.


Cependant, contacté par ActuaLitté, Sony France nous explique que désormais, les discussions avec Apple sont finies et ils ne souhaitent pas faire de commentaires sur la situation. « Le dossier est clos, et les négociations avec Apple ont cessé. »

Impossible de savoir pour le moment quelle réaction Sony va adopter.

Nouvelle donne...

Or, si la société est un premier exemple, de ces nouvelles directives impossées par Apple, d'autres pourraient suivre.

Les éditeurs de presse avaient notamment exprimé un certain mécontentement de se retrouver ainsi pris au piège. Pour beaucoup, l'idée d'une application pour leur magazine dépendait grandement des revenus entiers que la vente allait générer, et pas vraiment d'une nouvelle commission prise par Apple...

Nous avons ainsi pu contacter la FNAC, qui est en train de s'assurer que son application Fnacbook respecte bien les consignes nouvelles d'Apple. Rappelons que l'ultimatum a été fixé au 31 mars pour la mise en conformité.