Arte développe de nouveaux contenus : les webdocumentaires

Clément Solym - 20.02.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - arte - webdocumentaires - documentaires


Arte, la chaîne de télévision franco-allemande mise sur les webdocumentaires. Une nouvelle forme de documentaires vidéo qui est diffusée d'abord sur le net avec une place laissée à la participation des internautes qui peuvent débattre en temps réel sur ce qu'ils voient.

Le premier webdocumentaire lancé par la chaîne était Gaza-Sderot. Il mettait en lumière la vie en Palestine à Gaza et la vie en Israël à Sderot. Ce programme de 2008 au budget de 216 000 euros a été vu un million de fois, indique l'AFP. Le responsable du web pour Arte France, Joël Ronez, a affirmé : « Avec Gaza-Sderot on a vraiment commencé à développer un format innovant et inédit, avec des formes d'écriture et de narration jamais tentées à ce niveau ».


À partir du 22 février et pendant 3 mois, un nouveau webdocumentaire sera diffusé sur le site d'Arte dans une plateforme dédiée, à raison de 6 vidéos toutes les semaines. Ce documentaire s'intitule Havana-Miami et il met en parallèle le quotidien de jeunes cubains vivants à Miami ou à la Havane. Joël Ronez a expliqué : « Pour chaque production, nous devons être dans une notion de temps réel, dans un contenu trois dimensions et intégrer la participation des internautes ». Havana-Miami sera aussi diffusée sur la chaîne de télévision dans une forme plus classique de 52 minutes.

Le budget pour ce webdocumentaire est de 420 000 euros mais en général les budgets pour cette forme de contenus varient entre 100 000 et 250 000 euros. Pour l'année 2010 entre 6 et 8 projets de ce genre devraient voir le jour et Arte devrait investir dans les 350 000 euros en tout pour les réaliser. Un de ceux-ci est déjà en gestation, il s'agit de Prison Valley et il portera sur l'industrie pénitentiaire. Il devrait être mis en ligne le 15 avril. Tous ces webdocumentaires sont par la suite revendus à l'international.