Audible ne sous-titrera pas les audiolivres sans l'accord des éditeurs

Clément Solym - 07.02.2020

Lecture numérique - Audiolivre - Audible Captions audiolivres - éditeurs droits audiolivres - intelligence artificielle audiolivres


Après des mois d’attente et de tractations juridiques, éditeurs et Audible ont trouvé un accord, officialisé. En cause, le dernier outil de la plateforme dédiée aux livres audio : Captions, permettant de sous-titrer les audiolivres. Une fonctionnalité similaire à celle de YouTube, mais qui dérangeait fortement les ayants droit. À peine présentée, se dressèrent les boucliers…



 
Mi-janvier, l’Association des éditeurs américains, ainsi que les groupes porteurs de la plainte — Chronicle Books, Hachette Book Group, HarperCollins Publishers, Macmillan Publishing Group, Penguin Random House, Scholastic et Simon & Schuster —, indiquaient qu’une résolution du conflit se profilait. Audible Captions se voyait refuser toute manipulation des fichiers audio – et par extension, la production par une intelligence artificielle d’un contenu textuel.

La présidente de l’AAP, Maria Pallante indique que les demandeurs et Audible ont résolu leur litige. « Audible a convenu qu’il devrait obtenir l’autorisation de tous les membres de l’AAP qui sont d’accord avec cette position, avant d’aller plus en avant sur Audible Captions pour leurs œuvres. »
 
Certes. Mais les détails sont maintenant connus — voir le PDF en fin d’article. En clair, le jugement officiel impose une série de barrières telle qu’Amazon-Audible n’a plus le droit de bouger une oreille sur le sujet. Impossible de « créer, générer, reproduire, modifier, distribuer, publier ou afficher sans l’autorisation expresse des ayants droit ou titulaires de licences exclusives des droits », des textes numériques dérivés des versions audio.

Évidemment, cela ne concerne pas les œuvres du domaine public, mais encore faudrait-il s’assurer que les éditeurs qui en publient auront donné leur aval. En revanche, Audible peut bien produire ce qu’il souhaite — et finalement, ce revers est plus désagréable pour l’égo que pour la dimension financière. 

Pour l’AAP, c’est une victoire qui concerne l’ensemble des membres publiant des livres audio, à ce jour, ainsi que ceux qui y viendront par la suite. De même, pour le consommateur, Captions n’est pas mort et enterré : simplement conditionné à l’aval des éditeurs. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.