Audiobook, émission radio, interview : le Live Audio de Facebook débarque

Nicolas Gary - 31.12.2016

Lecture numérique - Applications - live audio facebook - lecture audiobooks écouter - entretiens radio journalisme


L’année s’achève, mais Mark Zuckerberg bouillonne d’idéés pour enrichir Facebook en 2017. Prochaine étape, après le Live qui diffuse de la vidéo en direct, le Live 360 pour faire le tour visuel des sujets, voici le Live Audio. Et plusieurs éditeurs sont d’ores et déjà partenaires de cet outil.

 

 

 

Sous Android ou iOS, l’application Facebook propose donc de réaliser des diffusions audio en direct. « Nous savons que, parfois, les éditeurs veulent raconter une histoire sur Facebook avec des mots et pas de vidéo. Nous avons même découvert que certaines pages avaient trouvé des systèmes ingénieux pour faire du direct et toucher des audiences uniquement en audio, avec l’API Facebook Live, ou en ajoutant une image fixe pour accompagner leur diffusion audio », note le réseau.

 

Fort bien, mais alors, comment ça marche ? Simple : c’est exactement la même chose que le Live vidéo. Lorsqu’un utilisateur ou une Page déclenchera une session Live Audio, une notification sera envoyée à ses abonnés. L’image de couverture de la Page sera alors utilisée par défaut, et les auditeurs pourront laisser des commentaires, des Like et plein d’autres. Les émissions ainsi produites pourront alors durer jusqu’à quatre heures.

 

Et avec qui ? Eh bien, c’est là qu’on s’amuse : BBC World Service, LBC et HarperCollins ont déjà manifesté leur intérêt, et décidé de s’associer au projet. De même, les auteurs Adam Grant et Brit Bennett ont fait partie des expérimentateurs, avant que l’outil ne soit pleinement généralisé l’année prochaine.

 

« Depuis les entretiens, en passant par la lecture de livres, nous sommes heureux de l’interactivité qu’apporte le Live Audio à la fois pour le diffuseur et l’auditeur. Tout comme avec une vidéo en direct sur Facebook, les auditeurs peuvent découvrir du contenu en direct dans leur News Feed, poser des questions et réagir en temps réel, durant la diffusion, et facilement partager avec leurs amis », poursuit le réseau.

 

Auteurs, éditeurs, radios, journalistes, musiciens... le rêve ?

 

Évidemment, les webradios ressentiront un petit vent glacé leur parcourant l’échine, et une fois de plus Facebook tente de conquérir le monde en disposant de tous les contenus possibles et imaginables. Mais... mais l’outil pourrait aussi ouvrir de nouvelles portes, notamment pour ce qui est du livre audio. De nouvelles passerelles s’établiront certainement avec des outils comme Soundcloud, qui permet de stocker de l’audio et de le partager, à la manière d’une vidéo Youtube.

 

En effet, non seulement les radios auront la possibilité de diffuser leurs programmes, mais les créateurs de podcasts auront à disposition un outil de distribution pour leurs programmes. Les auteurs s’en donneront à cœur joie pour faire des lectures de livres, et ainsi de suite. Sans même parler des concerts en direct et d’autres explorations – on pense au journalisme radio en direct, entre autres.

 

 

 

La présence d’HarperCollins démontre par ailleurs l’intérêt pour l’édition, et plus spécifiquement, l’implication de ce groupe éditorial américain dans les outils numériques. L’éditeur a en effet enregistré plus de 10 millions de vues avec ses différents Live vidéo, en présentant ses bureaux et ses équipes en interne. Les rencontres en librairies, en bibliothèque et ainsi de suite, ont alors connu un vif intérêt.

 

Pour le livre audio, tout sera possible, et peut-être même, apportera de nouvelles solutions de commercialisation. Non seulement la diffusion d’extraits serait alors facilitée, mais surtout, ce format trouverait une nouvelle voie pour sa distribution.

 

Nous en reparlerons, assurément...

 

Maintenant, il convient toujours de préciser que tout contenu apporté au réseau social alimente plus ses bases de données et ses serveurs. Tout document uploadé ou diffusé en live participe bel et bien de la propspérité de Facebook – tandis que les retours auprès de la communauté sont toujours des plus compliqués à évaluer. Et ouvrir sa technologie à l'audio, n'est ni plus ni moins qu'une manière de disposer de plus de contenus encore – toujours plus – pour devenir un web à l'intérieur du web...