Audiobook : le support physique se maintient face au téléchargement

Julien Helmlinger - 17.06.2014

Lecture numérique - Usages - Audiobooks - Livres audio - Analyse de marché


Selon de récents relevés publiés par Nielsen, sur le marché américain du livre, le commerce physique de titres audio ne se laisserait pas rogner sa part par les téléchargements numériques. Sur l'ensemble des 5 premiers mois de l'année 2014, ces ventes matérielles auraient connu une croissance de 6 % par rapport à l'année précédente et même période. Les détaillants en ligne ainsi que les clubs de lecture se taillent certes la part du lion, mais celle des boutiques de brique et mortier concernait tout de même 21 % des audiobooks vendus en 2013.

 

 

 

CC by 2.0 par LibAmanda

 

 

Le marché des audiobooks physiques aurait généralement le vent en poupe au moment des vacances de fin d'année, de la fête des pères, ainsi que de la saison estivale. Certains en consomment pour des questions d'accessibilité quand d'autres aiment simplement écouter des histoires sans se fatiguer les yeux ou en conduisant leur voiture.

 

Selon Jack McKeown, copropriétaire de la boutique Books & Books de Long Island, les clients ne seraient pas tant regardant sur le prix des ouvrages que sur la qualité de leur enregistrement, du moins, « dans des limites raisonnables ». Le chiffre d'affaires du rayon a augmenté au cours des six derniers mois, dans ce magasin qui entend bien doper encore la tendance en élargissant son offre prochainement et en lui accordant une meilleure place sur le devant de son espace de vente.

 

Chez Barnes & Noble, qui propose des audiobooks dans plus de 600 de ses magasins, on voit le segment comme une solide source de revenus complémentaires. La stratégie marketing allouée au format serait d'ailleurs en train d'être revue pour mieux en profiter.

 

Le segment n'est pas négligé non plus chez Brewster Bookstore, qui a connu une croissance plus forte que les 6 % indiqués par Nielsen, dans le Massachusetts. Ou encore par Elaine Petrocelli, copropriétaire de l'enseigne Book Passage à Corte Madera en Californie qui prévoit de vendre des enregistrements sous forme de CD parmi les bouquins de papier lors d'événements en présence d'auteurs.

 

Cette dernière songe néanmoins à l'éventualité de créer une plateforme web afin de fournir ses clients en fichiers audio qui n'existent pas en formats matérialisés, consciente qu'elle n'est pas aujourd'hui en mesure de répondre à toutes les demandes.Un manque à gagner qui est le lot de bien des indépendants, quand le géant Amazon ne se prive pas de jouer sur les deux tableaux via son propre site. (via PublishersWeekly)