Audiolivre et ebook : Libranda fait décoller le marché hispanophone

Diane De Vanssay De Blavous - 10.05.2019

Lecture numérique - Acteurs numériques - libranda espagne - livre numérique - hispanophone


Libranda s'impose comme acteur majeur dans le secteur du livre numérique. La progression de l'entreprise fait grimper le marché du livre numérique hispanophone. Celui-ci représente désormais 84 millions de dollars au minimum et semble engagé dans une forte progression. Apparu en 2010 et malgré une arrivée sur le marché du livre numérique assez mal accueillie, Libranda semble aujourd'hui avoir su trouver sa place. 
 
 

Le livre numérique hispanophone, une marché en forte progression


Le dernier rapport du distributeur de livres audio et numériques Libranda, publié le 8 mai, indique que les ventes des ouvrages hispanophones ont grimpé de 10 %, avec une augmentation de 8 % enregistrée en Espagne en 2018. D'après ce rapport le marché hispanophone représenterait, en 2018, un minimum de 84 millions $ (soit 75 millions €). C’est la neuvième année consécutive d’augmentation des ventes sur le numérique dans les marchés hispanophones qui comprennent les marchés espagnol, latino-américain et américain.

Le chiffre avancé concernant l’Espagne, qui inclut les titres autopubliés, était de 46,9 millions €, ce qui équivaut à 4,7 % du marché du livre papier. Cependant ce chiffre exclut les rayons scolaires et académiques, qui obligeraient à revoir l’évaluation à la hausse. Pour le continent américain (États-Unis et Amérique latine), le chiffre donné est 28,1 millions €. 

Par ailleurs, la location d’ouvrages hispanophones dans les libraires numériques ont augmenté de 15,6%.  Collectivement, les services d’abonnement Nubico, Kindle Unlimited, 24Symbols, Scribd et Skoobe ont vu leurs nombre d’abonnés augmenter de 12 % en 2018, par rapport à l’année précédente. C’est la fiction qui est en tête. En Espagne, 71,5 % des téléchargements concernent la fiction, seulement 23,2 % sont de la non-fiction.

La répartition des genres est brouillée par le fait que 33 % étaient classés en « fiction contemporaine », une catégorie fourre-tout qui complique l’analyse. Mais on note que la romance devance les romans policiers avec 15,3 % face à 11,4 %. En Espagne, le projet le plus significatif actuellement est eBiblio, une initiative du Ministère de la Culture et des sports, puisqu’il a enregistré une multiplication par deux des prêts entre 2017 et 2018. D’autres structures se sont lancées dans la bibliothèque numérique comme l’Institut Cervantès, eLiburutegia dans le Pays basque.

Les titres hispanophones les plus vendus en format numérique en 2018 sont variés. On trouve Las hijas del capitan de María Dueñas (Planeta), La disparition de Stéphanie Mailer de Joël Dicker (Fallois), El dia que se perdio la cordura de Javier Castillo (Suma) et Patria de Fernando Aramburu (traduit par Claude Breton, Actes Sud). Par ailleurs, les auteurs les plus vendus en Espagne au format numérique étaient, en 2018, Elisabet Benavent, Joël Dicker, Megan Maxwell et María Dueñas. 
 

Le faible poids des États-Unis dans le marché hispanophone mondial


En termes de proportion, 62,6% des ventes sur le numérique ont été enregistrées en Espagne, 26,6% au Mexique, 10,3% aux USA, l’Argentine et la Colombie occupant les rangs suivants. 

Le faible poids des États-Unis dans ces résultats peut paraître surprenant, étant donné qu’ils abritent plus d’hispanophones que l’Espagne. Mais c’est récemment seulement qu’Amazone a permis à ses usagers américains de naviguer sur le site en langue espagnole, ce qui peut constituer un des facteurs explicatifs. 
 

Libranda, acteur installé


Les chiffres de Libranda proviennent des données récoltées dans le catalogue Libranda, qui regroupe 72.000 titres en langue espagnole (sur un total de 260.000 titres). Libranda propose en effet l’offre la plus fournie sur le marché du livre numérique hispanophone. Libranda est largement considéré comme le premier distributeur de titres hispanophones, bien qu’il existe d’autres plates-formes proposant des contenus numériques en langue espagnole sur le marché. 

Arantza Larrauri, directrice générale de Libranda, a établi un bilan globalement positif: « Nous sommes très satisfaits de l’évolution du livre numérique en langue espagnole dans tous les territoires concernés puisque l’augmentation continue que l’on constate reflète l’immense effort de transformation numérique du secteur. » Lors de sa création en 2010, l’entreprise était pourtant largement décriée par les médias et le public espagnol. On lui reprochait un catalogue trop pauvre, une complexité d’utilisation, des prix trop élevés.
 
Depuis la création de Libranda, les canaux par le biais desquels les lecteurs peuvent se procurer leurs livres en format électronique se sont multipliés. Les plates-formes internationales comme Amazon ou Apple sont parmi les leaders sur secteur, bien que leur part de marché soit plus importante en Amérique-Latine et aux États-Unis qu’en Espagne. Les libraires et plates-formes en ligne indépendantes présentent, quant à elles, une augmentation plus modérée que la moyenne et leur part de marché a légèrement diminué en 2018. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.