Avec l'ebook, 'le livre, le savoir, sortiront vainqueurs' (Privat)

Clément Solym - 03.12.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - toulouse - numerique - privat


La peur du numérique ne doit pas empêcher de se tourner vers l'avenir, revendiquent les éditions Privat, situées à Toulouse. Dans une présentation un peu tardive, l'éditeur vient d'annoncer officiellement la création d'un catalogue numérique.

« Ne faisons pas semblant de croire que le livre va finir avec l’informatique. Le « e » de « e-book » n’est pas privatif ! En perdant de la matière, la page ne perdra pas de sens. Le livre tient bon, et tiendra d’autant mieux qu’il retrouvera, grâce à de nouveaux supports (dont il convient, c’est vrai, de fixer les nouvelles normes et usages), sa fonction première : apporter un savoir à autrui sous une forme accomplie », explique Philippe Terrancle, directeur délégué des éditions Privat.


Histoire, aéronautique ou encore découverte du territoire son des thématiques qui ont fait le succès de cette maison.

Mais c'est une véritable profession de foi, d'éditeur manifestement confiant en ce devenir numérique qu'il exprimait également devant les caméras de Toulouse infos. « Si demain on peut, par la grâce du support numérique, proposer ces livres un tout petit peu moins cher qu'un livre papier, et qu'on puisse, par le fait qu'un fichier numérique, vous le savez, ça s'échange très facilement, qu'on puisse toucher un public plus large, je pense que le livre, le savoir, en sortiront vainqueurs. »

Ainsi donc, l'année 2011 sera elle aussi numérique. Et en matière de catalogue : « Ce que Privat va numériser, ce sont les essentiels de son patrimoine, des livres perdus, oubliés, des livres aujourd’hui réservés au monde restreint des bibliophiles. Grâce à la numérisation, ces textes redeviendront accessibles, conviviaux. Ils retrouveront le chemin des agoras, matérielles ou virtuelles, pour prendre leur place dans le débat des idées. »