Avec Radius, Walrus part à la conquête du livre-web

Nicolas Gary - 15.12.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - expérience littéraire - navigateur lecture - ebooks interaction


Avec Radius, la maison d'édition Walrus quitte les performances technologiques présentées dans Kadath, ouvrage réalisé avec la maison Mnemos à travers un déploiement « immodéré de HTML5, CSS3 et JavaScript ». C'était en 2011, et les temps changent. « Le futur prochain du livre numérique se jouera peut-être davantage dans les navigateurs que dans les fichiers téléchargés », explique Julien Simon, directeur éditorial. Avec Radius, la maison verse dans l'anticipation littéraire, tant dans le fond que dans la forme.

 

 

 

 

C'est une ambiance proche de la série Heroes que l'on pourra découvrir sur le livre Radius. « C'est un livre », insiste Julien Simon, « pas une plateforme d'abonnement ni un site internet ». L'approche monochrome sobre confère une dimension étrange dans un web d'animation et de mouvement, certainement pour jouer sur le côté livre, mais Radius est un livre d'un genre un peu particulier : un web-livre, débarassé des contraintes de fichiers et entièrement disponible en ligne sous la forme d'un site internet. Un pari sur l'avenir et un défi d'éditeur. « Le jour du 11 septembre 2001, six personnages reçoivent une boîte, qui va leur conférer le pouvoir de tordre la réalité, à leur convenance, mais dans un rayon d'action limité. Treize ans plus tard, des événements bouleversent la planète, certainement liés à ce pouvoir. » 

Quelques jours après les effroyables attentats du 11 septembre 2001, une mystérieuse boîte est envoyée à des destinataires éparpillés dans le monde entier et sans relation apparente.

En l'ouvrant, ces derniers découvrent qu'ils sont désormais nantis d'un puissant pouvoir : le Radius. Ils peuvent ainsi tordre la réalité à leur convenance, dans un périmètre défini.

Mais il y a autre chose dans la boîte : une liste, sur laquelle sont écrits les noms de tous les possesseurs du pouvoir… En dépit de leurs recherches, impossible de mettre la main sur le dernier : c'est comme s'il n'avait jamais existé.

Treize années s'écoulent. Mais alors que les tordeurs de réalité sont enfin parvenus à maîtriser leur pouvoir, d'étranges phénomènes naturels commencent à semer la panique sur la planète.

Et si le dernier destinataire s'était finalement réveillé ?

 

Radius jongle sur un mystère captivant, qui n'a rien du prétexte. « Nous avons travaillé ensemble, avec les six auteurs qui incarneront les six protagonistes, durant une année déjà. Et l'expérience Radius se prolongera durant une année encore. » L'aventure éditoriale se joue alors sur différents niveaux : ce qui a été rédigé en amont, ce qui s'écrit aujourd'hui même, et les réactions des personnages-auteurs, à mesure qu'ils recevront de nouvelles informations.

 

« Quand ils apprennent que les arbres meurent, sur l'ensemble de la planète, les personnages-auteurs vont réagir. Ce sont ces comportements qu'ils mettront par écrit, autant que leurs interactions avec le monde. Radius s'inspire du fonctionnement des jeux de rôle, avec un scénariste architecte qui dispense les informations, et des joueurs qui doivent composer pour avancer dans l'intrigue. »

 

"Cela nécessite une immense attention, parce qu'ils sont tous libres de s'intégrer au fil global du storytelling.  [...] Avec la part d'improvisation que Radius leur offre, les écrivains ont une matière presque infinie"

 

Une année d'écriture n'a rien d'effrayant pour Julien Simon. Dans les colonnes de ActuaLitté, hébergé dans une résidence dématérialisée, il avait initié en 2013, le projet Bradbury. Il s'agissait alors d'écrire 52 nouvelles, en 52 semaines, sur les conseils du maître : rater un roman, c'est facile, rater 52 nouvelles, c'est plus compliqué.

Pour le lecteur, deux solutions se présentent : des textes gratuitement consultables, et d'autres, réservés à ceux qui achèteront le livre en cours de création. « Chaque auteur a travaillé sur l'historique de son propre personnage, pour lui conférer plus de profondeur. » Et cette écriture en quasi-temps réel procède de l'ensemble du projet : le récit a été planifié, dans ses grandes lignes, et sera modifiable en fonction des réactions de chacun. « Le livre va s'écrire, en suivant une trame narrative globale, alors que les auteurs auront toute latitude. Le pouvoir de leurs personnages leur permet de tout imaginer... »

 

Le maître de jeu sera donc éditeur simultanément, assurant que l'univers maintient un équilibre délicat. « Cela nécessite une immense attention, parce qu'ils sont tous libres de s'intégrer au fil global du storytelling. » Bien entendu, les textes ont quelques jours d'avance – entre 7 et 10 – par rapport à ce que le public découvrira. « Le travail éditorial des textes se fait directement dans le back-office », poursuit Julien Simon. Toute une organisation pour que les informations capitales ne se retrouvent pas sur le fil de textes d'un seul personnage. 

 

 

 

« Les lecteurs auront la possibilité de suivre l'un des six personnages uniquement, pour privilégier un point de vue unique s'ils le souhaitent. Avec la part d'improvisation que Radius leur offre, les écrivains ont une matière presque infinie. » Or, dans un web d'interaction et de réseaux sociaux, il est presque indispensable d'intégrer les interventions des internautes : « Nous y réfléchissons, que ce soit par les réseaux sociaux, ou l'intégration de messages venus du monde réel. On pourra solliciter ceux qui le souhaitent, pour donner une dimension plus vaste encore ! » En outre, de vraies-fausses actualités seront publiées à intervalles réguliers, pour informer les personnages-auteurs, autant que les lecteurs.

 

Au terme d'une année d'écriture et de lecture, un fichier numérique complet sera envoyé aux personnes qui auront acheté le livre. « L'interface que nous avons façonnée autorise une lecture confortable sur tout type de navigateur : ordinateur, tablette ou smartphone. À tout moment, une sauvegarde de la lecture est opérée, pour faciliter la reprise du récit sur d'autres appareils. »

 

Les auteurs qui prennent part au projet sont : Aude Cenga, Vincent Corlaix, Stephane Desienne, Jacques Fuentealba, Neil Jomunsi, Julien Morgan, Michael Roch. « Pour l'heure, ils agissent dans leur coin, avec une défiance globale et un comportement très solitaire. Dès lors que Radius sera ouvert à tous, tout sera possible, dans ce livre en cours d'écriture. »

 

Jusqu'au 30 janvier 2015, le livre-web Radius est vendu pour 15 €, au lieu de 25 €.