Avec ses nouveaux lecteurs ebooks, Sony veut conquérir le monde

Clément Solym - 10.08.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - lecteurs - ebook - SoNy


Il avait perdu le marché de la vidéo avec l'échec de son Betamax, mais le Japonais Sony avait promis qu'il reviendrait et prendrait d'assaut le secteur du livre numérique. Et il s'y emploie correctement. L'ajout à son catalogue d’un million de ebooks apportés sur un plateau par Google fait bien son affaire. En plus, une réduction de 2 $ a été appliquée à plusieurs ouvrages de son catalogue ainsi qu'aux best-sellers du New York Times. Et à cela, il ajoute deux nouveaux lecteurs à venir pour fin août. La stratégie se met en place.

Les modèles PRS-300 et PRS-600, qui seront vendus 199 $ et 299 $ restent encore chers, mais la tendance est tout de même à des prix revus au rabais. Le cap psychologique des 9,99 $ pour le prix des livres numériques est également atteint pour une plus grande quantité d'ouvrages et Sarah Rotman, du cabinet Forrester Research insiste sur ce point. Même si d'autres livres sont vendus à un tarif inférieur, ce prix d'appel représente un passage important.

Plusieurs revendeurs se chargeront de distribuer les nouveaux Reader, tels que Target, Wal-Mart ou Costco : une diffusion bien plus vaste que celle d'Amazon, mais on s'attend bien sûr à ce que le libraire place son Kindle prochainement dans les boutiques.

Pour le moment, l'une des critiques majeures reste que si les dispositifs vendus sont attractifs, Sony découvre toujours le marché du livre, et ignore encore comment les vendre plus correctement. Les ouvrages gratuits tombés dans le domaine public sont une bonne chose, et Sony prévoit de mettre l'accent davantage sur la commercialisation au cours de l'année à venir.

L'expansion du Reader dans le reste du monde sera également un axe d'attaque, l'étranger s'intéresse de plus en plus à ces technologies. Samsung a lancé en Corée du Sud son propre produit, mais le Japonais entend bien prendre d'assaut d'autres secteurs. « Bien que les États-Unis continueront d'être en position dominante pour un certain temps, nous constaterons une croissance spectaculaire d'adoption du Reader hors du pays dans les années à venir et en particulier en Chine et en Inde », ajoute Sarah.