Avec Trips, Lonely Planet élabore un réseau social pour voyageurs

Cécile Mazin - 08.08.2017

Lecture numérique - Applications - crowdsourcing voyages guides - Lonely Planet application - Trips application voyages


L’éditeur Lonely Planet fait un pas de plus dans le monde numérique avec l’application Trips. En matière de préparatifs pour ses voyages, l’entreprise fait déjà beaucoup : outre ses guides, elle présente nombre de ressources gratuites sur son site et l’application dédiée. La nouvelle venue, qui sera disponible sur Android à l’automne, va plus loin dans le crowdsourcing.


A Passer By
Jason Jacobs, CC BY 2.0
 

Plutôt que de donner simplement la parole aux utilisateurs, contributeurs et experts de Lonely Planet, l’application Trips propose aux utilisateurs de laisser des commentaires sur les sites et lieux qu’ils visitent durant leurs vacances.

De fait, avec Trips, c’est presque un réseau social de voyageurs qui se constitue, combinant photos, textes, profils d’utilisateurs et ainsi de suite. De fait, Trips se présente comme « une solution magnifique, simple et intuitive de partager des expériences de voyage ». Que l’on soit seul, entre amis, en famille, ou à deux, il est possible de partager ses moindres instants avec l’ensemble de la communauté qui se constituera – ou pas – autour de Trips. 



 
Mais l’éditeur des guides de voyages entend surtout consolider une activité globale avec son application : s’inspirer des périples de ceux qui ont découvert et partagé, pour inciter les nouveaux usagers à découvrir et planifier leurs prochaines aventures. 

Il ne s’agit d’ailleurs pas de se substituer à d’autres réseaux, comme Instagram – au contraire, de nombreuses fonctionnalités permettent de coupler ses comptes à celui de Trips, pour démultiplier les effets. Ici, l’éditeur souhaite avant tout que l’on puisse commenter, de façon plus approfondie son propre voyage, ses itinéraires et rencontres.



Trips propose ainsi plusieurs catégories — neuf en tout – par lesquelles il est possible de découvrir des histoires partagées par les voyageurs : route, aventures, villes, randonnées, et ainsi de suite. Les utilisateurs n’ont d’ailleurs pas la logique d’autres réseaux, avec une multiplication de partage de clichés : ici, on découvrira plutôt des comptes-rendus uniques, agrémentés de galeries photo. 

Une cohérence globale, qui ne pourra cependant décoller qu’à condition de réunir une masse critique d’utilisateurs, disposés à partager des données de voyage. Et donc de nouvelles vagues de données personnelles...