B.Sensory, premier sextoy littéraire français récompensé

Cécile Mazin - 12.11.2015

Lecture numérique - Applications - sextoy littéraire - conception France


Le B.Sensory nous avait été présenté en juillet 2014 – comme le temps passe vite... – par sa créatrice, Christel Le Coq. Cet appareil, authentique sextoy, se connectait à un appareil de lecture, pour joindre le plaisir des yeux, à celui des sens. Des livres érotiques, avec vibrorama, en quelque sorte. 

 

B Sensory sextoy connecté érotique

 

 

Une connectique Bluetooth, un texte érotique, et en avant pour des plaisirs solitaires, en toute discrétion. « L’érotisme, à la lecture, ce sont déjà des sensations physiques, il nous suffisait alors de trouver le lien à établir », expliquait la conceptrice. 

 

Depuis, le B.Sensory a connu une vie trépidante, et raté de quelques milliers d’euros sa campagne de financement participatif. « Ce serait dommage qu’aucune entreprise française ne se positionne sur ce marché à fort potentiel. C’est ce que j’essaye d’expliquer à ceux qui pensent encore que ce business n’est pas 'éthique' ou ‘politiquement correct' », assurait l’équipe. 

 

D’autant plus que des éditeurs comme La Musardine, J’ai lu ou Livrior s’étaient rapproché de la structure. Qu’à cela ne tienne, la start-up bretonne poursuit son projet, et, surtout, s’apprête à décoller pour Las Vegas. A l’occasion du CES, la grande convention high-tech, qui se déroulera au mois de janvier, B.Sensory recevra le CES Innovation Award, une distinction prisée. 

 

« Pour une fois toutes les dimensions du désir sont prises en compte, l’imagination, les émotions, les sensations. Le but n’est pas de garantir de manière mécanique un orgasme en 30 secondes, mais bien de s’adresser au premier organe sexuel, le cerveau, et de proposer une nouvelle expérience de lecture connectée et ludique », précise la créatrice.

 

Comment ça marche ? Simple...

 

Concrètement, au fil de l’histoire, une simple secousse de la tablette, une caresse sur l’écran du smartphone, suffisent à faire apparaître les passages les plus torrides et à déclencher les vibrations du Little Bird en accord avec l’intensité des mots. L’application permet aussi de recevoir des messages vibrants ou d’inviter son partenaire à prendre le contrôle de la télécommande à courte ou longue distance.

 

Au-delà du Little Bird qui bénéficie d’un design original, B.Sensory a aussi la volonté d’innover sur le plan de l’édition, de la narration et travaille avec des auteurs qui écrivent des contenus originaux exploitant au maximum cette connexion insolite des mots et de l’objet.

 

Les précommandes du Little Bird B. Sensory sont ouvertes, jusqu’au 31 décembre, en trois coloris : framboise, bleu lagon et vert mojito. Attention, l’appareil ne dispose que de 90 minutes d’autonomie...