Baidu cède aux auteurs, et supprime 2,8 millions d'oeuvres

Clément Solym - 31.03.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - baidu - supprimer - livres


Le bras de fer opposant les créateurs au moteur de recherche Baidu vient d'aboutir à un grand coup de faux dans la bibliothèque en ligne du moteur de recherche chinois. Baidu vient en effet d'annoncer la suppression de 2,8 millions d'oeuvres sous droit.

Baidu Wenku, la bibliothèque permettant d'accéder à des livres à télécharger est pointée du doigt, depuis qu'une quarantaine d'auteurs ont décidé de porter plainte. Baidu est accusé de violation du droit d'auteur. (notre actualitté)


Depuis la semaine passée, les informations se précipitent et les actions du moteur en faveur d'une régularisation de sa situation se multiplient. D'abord, la suppression de 2,8 millions de titres retirés de Baidu Wenku permet de faire un geste en faveur des auteurs. Et de montrer le bon vouloir de la société.

Cependant, l'autre point reste la culpabilité de Baidu : pour les écrivains, le moteur se dédouane d'avoir permis à des millions d'internautes de pirater des oeuvres. Et surtout, son mode de défense a été de dire que les utilisateurs devaient prendre leurs responsabilités. Ils avaient téléchargé des oeuvres illégalement, et Baidu ne pouvait en être tenu pour responsable.

Pour les écrivains, le moteur doit effectivement supprimer les oeuvres, mais surtout reconnaître sa culpabilité dans cette situation. Kaiser Kuo, porte-parole de Baidu, espère que ce premier nettoyage de 2,8 millions d'oeuvres « constituera une base solide pour une coopération future ».

Et d'assurer que, quelles que soient les conclusions tirées de cette histoire, une chose est certaine : Baidu est un puissant moteur de recherche et une plateforme de distribution puissante, qui pourra être profitable et utile pour les auteurs et les éditeurs. (via BBC)