Bang Bang Press : le pulp se décline en numérique avec Walrus

Clément Solym - 10.05.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Bang Bang Press - pulps - numérique


C'est l'histoire d'une maison d'édition sulfureuse, qui aurait pu mourir de sa triste mort et sombrer dans l'oubli. Bang Bang Press est devenu un symbole de la contre-culture américaine, nous raconte le Studio Walrus, qui affirme avoir racheté la structure et son fonds de catalogue, mais ne présente pour le moment que deux titres, en version numérique.

 

Comme c'est la tradition chez Walrus, les ebooks sont vendus sans DRM, pour 1,99 € pièce. Mais apprenons-en un peu plus sur ladite maison : 

 

Pourtant, sur l'histoire de cet établissement de petite vertu, il y aurait matière à écrire un roman: créé à la fin de la seconde guerre mondiale en plein boom de la science-fiction, Bang Bang Press est devenu au fil des décennies le chantre de la contre-culture américainela plus protestataire. Résolument anarchistes, ses créateurs (qui ont toujours voulu rester anonymes) ont publié, de 1947 à 1988, des pulps par milliers.

De la libération de la femme aux courses automobiles, des hallucinations psychotropes à la violence à la plus sanglante, ces "abrutis" (ils se désignaient ainsi à l'époque) ne respectaient ni rien, ni personne. Leurs publications, quasiment imprimées sur du papier toilette afin de réduire les coûts, ont pour la plupart fini au pilon, à peine archivées, résolument conspuées tant par la critique que par le peu de lecteurs qu'ils avaient réussi à fidéliser. En somme, une oeuvre vouée à l'oubli.

 

 

 

Heureusement, le studio Walrus n'aura pas permis qu'il en soit ainsi, et inspiré par un email d'Arthur McMayhem, de Bang Bang Press, qui a salué leur travail, voilà qu'il décide de prendre en charge la survie des titres. 

« Je suis certain que s'il y a quelqu'un qui comprend l'absurdité de la postérité littéraire, c'est bien toi. Franchement, je t'aime bien. La littérature en numérique, c'est un peu le pulp d'hier. J'ai justement chez moi un carton rempli de vieux machins. Des saloperies publiées dans les quarante dernières années, et dont j'ai les droits exclusifs. Des torchons qui te brûleront les yeux, crois-en mon expérience. C'est souvent très drôle, quelquefois pas de très bon goût, mais toujours libre d'esprit. Si tu me donnes une adresse, je t'envoie le tout. Fais-en ce que tu veux. »

 

 

 

Les deux premiers titres sont les suivants :

 

Miami Heat - Palmer McGrady

Edgar Ramirez est avocat le jour, tueur à gages la nuit. Armé d'une paire de dés, d'une batterie de flingues et accompagné par son chimpanzé domestique Chégé – une fine gâchette et un fidèle acolyte – ce psychopathe de l'asphalte a la verve d'un hidalgo et le sang-froid d'un reptile. À eux deux, ils forment un duo sanglant et à la mécanique bien huilée... jusqu'au jour où un gros coup se monte autour de Simone, redoutable française aux courbes gracieuses et à l'esprit stratège. Dans le Miami de la grande époque du crime, Ramirez et Chégé font devoir la jouer subtile pour passer entre les balles!

 

Pan-Amerikan Rally - Spike Bonham-Carter

Dans un univers apocalyptique et dégénéré à la "Mad Max" où le pétrole et le dollar sont les rois, une course s'organise sous l'oeil des caméras du monde entier. Les meilleurs pilotes (mais aussi les plus sadiques et les plus têtes-brûlées) des cinq continents viennent s'affronter au cours du Pan-Amerikan Rally, une course à mort à travers tout le continent au volant d'engins blindés sur-armés, dangereuse et sanglante, dont un seul pilote pourra se tirer vivant.Tous les autres doivent mourir avant de franchir la ligne d'arrivée! À la clef, un bon paquet de fric et l'assurance d'une célébrité immédiate. Attention, "Pan-Amerikan Rally" est un texte violent: âmes sensibles et esprits chastes s'abstenir!

 

 

Et à ne surtout pas rater, le récit intégral du Making of de cette grande résurrection, chez Jiminy Panoz. Avec descriptif des fichiers, des méthodes de création, et bien d'autres choses. 

 

Certains considéreront que ce qui compte, ce sont les mots, l'histoire, le style. Nous sommes d'accord avec eux —en tout cas, en partie, vu que le book design papier existe depuis bien longtemps et qu'il ne faut pas confondre transparence du design, qui ne se remarque donc pas, avec non-existence du design—. Mais cela n'est pas incompatible avec le book design pour autant, d'autant que ce serait oublier que cela ne se fait plus trop actuellement… pour des raisons majoritairement économiques —tout comme, et contrairement à ce que l'on pourrait croire, il a toujours existé de la publicité dans les livres. Pensez aux illustrations dans les livres de Jules Verne, jetez un coup d'œil à l'édition Vintage Books de Fear and Loathing in Las Vegas, etc.

De tout temps, certains ont cherché à offrir une plus-value à un livre pour en faire un beau livre. Et puis, de toute manière, de quel droit vouloir interdire à des gens de créer quelque chose parce que les mots sont le plus important ? Que le discours soit cohérent et que l'on veuille interdire aux photographes de modifier leurs photos avec Photoshop dans ce cas ! Faites confiance aux gens qui essayent de créer quelque chose, ils ne sont pas idiots. Ils réussiront certaines choses, se planteront sur d'autres, réajusteront en fonction. Mais si vous n'adhérez pas à leur vision, ne les suivez tout simplement pas ; c'est une perte de temps (pour les deux « camps ») d'essayer de leur mettre des bâtons dans les roues. D'ailleurs, en général les auteurs sont bien contents de voir qu'une réflexion sur la forme ait été intégrée à la conception de leur livre au format numérique. Bien évidemment, vous avez le droit de donner votre opinion (que nous écouterons avec attention), mais attendez au moins de pouvoir juger sur pièces. Merci.

 

 

Ps : le lecteur avisé aura compris qu'avec Le Morse, il y a toujours anguille sous roche...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.