Barnes & Noble prépare le terrain pour une implantation en Europe

Clément Solym - 06.03.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Barnes & Noble - Android - Londres


Les vaisseaux de guerre de Barnes & Noble ont bien quitté les rives outre-Atlantique, direction l'Europe et sa demande en matière d'offres numériques. La compagnie organise le 19 mars une réunion de travail avec des développeurs d'Android, pour mettre au point l'introduction de ses applications, et peut-être du Nook, sur le territoire britannique.

 

C'est comme un match retour de la conquête de l'Amérique : Barnes & Noble, la chaîne de librairies la plus importante aux États-Unis, vient de poser le pied en Europe, bien décidée à s'imposer face à ses concurrents, Amazon et Apple en tête.

 

Dans un premier temps, la stratégie commerciale de Barnes & Noble sera centrée sur les applications, qui permettront aux Britanniques d'accéder à son catalogue en ligne : une décision qui fait sens après l'annonce de William Lynch, le PDG de la chaîne, qui révélait la séparation prochaine de Nook et de Barnes & Noble : « Quoi que nous fassions, il restera une relation étroite entre nos magasins et le Nook. » Déclarait-il d'ailleurs il y a quelques mois. (voir notre actualitté)

 

 

L'autre versant de cette stratégie pourrait bien être, à long terme, l'introduction du reader Nook sur le marché européen. « Il s'agit du meilleur moment pour se tourner vers le marché, comme le montre l'impatience vis-à-vis de l'annonce de mercredi (NDLR : le lancement du nouvel iPad). Avec 73 millions d'unités vendues en 2011, les tablettes représentent aujourd'hui 25 % du marché des ordinateurs portables » note Jo Rabin, de Mobile Monday, organisateur de l'évènement.

 

Après avoir aligné les prix de sa tablette Nook sur celui du Kindle d'Amazon aux États-Unis (voir notre actualitté), Barnes & Noble ne se laisse plus marcher sur les pieds et lance sa contre-attaque. Celle-ci s'est ouverte en fanfare avec une entrée remarquée aux Pays-Bas, où « Barnes & Noble serait inscrit depuis le 20 décembre 2011 à la Chambre de commerce » (voir notre actualitté). Même si aucune information n'a été communiquée sur la distribution en Grande-Bretagne, il est probable que le Nook s'appuie sur le réseau de librairies Waterstones pour être acheminé auprès des kids londoniens.

 

James Daunt, directeur général de Waterstones, l'avait d'ailleurs dit à demi-mot : « Nous devons vendre à nos clients un reader, avec une plateforme d'achat et des livres numériques, et nous pensons que tous ces achats peuvent se faire au sein d'une librairie ». Il faisait d'ailleurs dans une interview l'éloge de... Barnes & Noble : « Les classements sont bons, les lecteurs ebook sont bons, ils ont le WiFi, et si vous avez un Nook vous pouvez lire des extraits gratuitement, acheter en une seconde, et il y a toujours quelqu'un pour vous aider en cas de pépin » (voir notre actualitté)

 

Par ailleurs, un nouveau Nook serait en préparation pour le printemps, une tablette qui pourrait sceller l'alliance des deux sociétés. Une « édition Waterstones » permettant de lire des extraits dans les librairies de la chaîne pourrait par exemple voir le jour, Waterstones mettant un point d'honneur à vendre ses propres ebooks depuis des résultats financiers moribonds. Un rapprochement plus que probable donc, que seuls les intéressés n'ont pour l'instant pas confirmé.