Barnes & Noble tâtonne en territoire teuton

Clément Solym - 30.03.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Barnes & Noble - Allemagne - SARL


C'est sur Berlin que Barnes & Noble a jeté son dévolu pour y implanter une première SARL européenne, avec à sa tête Eugene DeFelice, l'un des vice-présidents de B&N. Poursuivant ses perspectives d'ouverture au marché de l'ebook européen, Barnes & Noble prévoit un partenariat local, probablement la meilleure option pour éroder les 43 % de parts de marché détenus par Amazon.


La décision fait suite à l'inscription de Barnes & Noble à la Chambre de Commerce des Pays-Bas, le 20 décembre 2011, laquelle confirmait déjà les velléités d'installation de la société sur le continent européen. (voir notre actualitté) Cette présence se concrétisera vraisemblablement par un partenariat avec une chaîne de librairie locale : peut-être Weltbild, ou encore Thalia. Pour l'instant, Barnes & Noble n'a fait aucun commentaire sur ses projets.

 

 

Cependant, au vu des 43 % de parts de marché contrôlés par Amazon, il semble qu'une librairie en ligne ne suffira pas à la chaîne de librairies américaine : Barnes & Noble travaillera donc main dans la main avec un acteur « de brique et de mortier », dont la structure pourra lui permettre de poursuivre sa politique de proximité avec le client, à l'image d'un service client rodé à se plier en quatre outre-Atlantique. (voir notre actualitté)

 

Cette présence physique serait un réel atout pour Barnes & Noble, non seulement face à Amazon, mais aussi face à Apple, représenté par 8 magasins seulement en Allemagne, pour 10 % de parts de marché. B&N proposera sans doute dans ces librairies partenaires sa tablette Nook, comme il est susceptible de le faire avec Waterstones en Grande-Bretagne. (voir notre actualitté) L'entrée sur le marché allemand est risquée, mais prévue de longue date par Barnes & Noble : depuis octobre 2010, B&N alimente sa librairie en ligne américaine en ebooks germaniques.