Bénéfices records pour E Ink qui réalise son meilleur trimestre de la décennie

Gariépy Raphaël - 02.06.2020

Lecture numérique - - lecture numérique epaper - papier numérique vente - E-ink bénéfices entreprise


Pour le leader de l’epaper, 2020 n’a pas la même saveur que pour la majorité des autres entreprises. Alors que tous les voyants sont au rouge et que le monde se prépare à une crise économique, le groupe enregistre des bénéfices record. E Ink Holdings réalise en effet son meilleur trimestre depuis 9 ans à une période de l’année traditionnellement lente. 

Money


Le papier électronique est une technique d’affichage cherchant à imiter l’apparence d’une feuille imprimée. Contrairement aux écrans classiques, cette technologie ne nécessite que peu d’énergie pour permettre l'affichage d'un texte ou d'une image. Moins agressif pour l’œil humain, l’epaper a pour objectif de devenir une alternative plus écologique et plus pratique au papier physique – mais il y a loin de la coupe aux lèvres.

Depuis les cours en temps réel aux notices informatives dans les musées l’epaper à de multiples applications, qui se démocratises jour après jour, comme en témoigne les résultats impressionnants de la société E Ink, leader sur le marché. 
Au cours du trimestre dernier, terminé ce 31 mars, le bénéfice net de l’entreprise a ainsi grimpé de 80 % avec 787 millions de dollars NT (26,23 millions de dollars US) contre 438 millions de dollars NT un an plus tôt. La marge brute a quant à elle bondi jusqu’à 46,2 % contre 42,4 % l’année précédente. Selon Johnson Lee, président d’E Ink, la pandémie de COVID-19 aurait notamment accéléré la demande d’étiquettes d’étagères électroniques, qui permettent aux détaillants de mettre à jour automatiquement les prix des produits à partir d’un contrôleur central. Ou encore la vente de liseuses.

Un fait que plusieurs acteurs de la lecture numérique en France ont confirmé à ActuaLitté.

La société basée à Hsinchu s’attend à ce que la dynamique de croissance se poursuive : « Le chiffre d’affaires d’E Ink ce trimestre pourrait dépasser les 3,56 milliards de dollars NT du deuxième trimestre de l’année dernière, ce qui signifierait une croissance de plus de 22 % par rapport aux 2,92 milliards de dollars NT du dernier trimestre. »
 

Un marché florissant 


Le flot de demandes ne semble pas vouloir s’arrêter et le nombre de clients potentiels se multiplie. Sans doute en raison de leur prix abordable la demande d’écrans de papier électronique pour l’impression couleur a largement dépassé les attentes de l’entreprise.

La société chinoise iFLYTEK Corp comme le fabricant européen de liseuses électroniques PocketBook prévoit de lancer des liseuses couleur qui adoptent la technologie d’E Ink. De son côté, Hisense Electric Co a choisi d’adopter les écrans d’E Ink pour son nouveau smartphone.

La société chinoise a déclaré qu’elle prévoyait d’allouer 15 % de plus de dépenses en capital cette année que l’année dernière. Au cours des dernières années, E Ink a dépensé entre 700 et 800 millions de dollars NT par an pour de nouveaux équipements et de nouvelles installations.

Ce rêve capitaliste a cependant une limite : certaines commandes se voient en effet retardées en raison des blocages aux frontières mis en place dans de nombreux pays pour freiner la propagation du virus. 


via Tapei Times 


Crédit photo : Picture of Money CC BY 2.0 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.