Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Best-seller : manipulation du Top Amazon avec My Buying Community

Nicolas Gary - 07.04.2014

Lecture numérique - Usages - Amazon - top des ventes - manipulations


Le top 10 des ventes Kindle intéresse décidément beaucoup d'acteurs. On se souviendra de l'initiative MyKindex, qui n'avait finalement que peu sévi dans le paysage français. Son principe était simple : faire acheter par une communauté de lecteurs, un ouvrage précis, afin que ce dernier occupe rapidement la première place du classement. Et comment ? Tout simplement parce que l'auteur ou l'éditeur avait souscrit à un forfait : la somme, divisée entre les lecteurs, remboursait l'achat, avec un petit supplément et une commission pour MyKindex.

 

 

South Atlantic Regional Meeting

Auteur cherchant nouveaux lecteurs

Waterkeeper Alliance Inc., CC BY NC ND 2.0

 

 

Le modèle a été stoppé net par Amazon France, en septembre 2013, considérant « inacceptable » que l'on puisse tenter de manipuler le top des ventes. Mais le fonctionnement et le principe ont fait des émules, note The Digital Reader, qui raconte l'histoire de My Buying Community. Une structure qui repose, à peu de choses près, sur le même objectif que MyKindex : aider des auteurs à grimper dans le top 10, avec des solutions tout à fait similaires.

 

L'utilisateur va en effet s'inscrire, et demander à acheter un livre. Une fois son achat confirmé, et vérifié, la société le crédite du montant du livre, et d'un supplément de 30 % - contre 20 % avec MyKindex. Dès que l'usager/lecteur a acheté un nombre suffisant de livres, il lui est possible de réclamer son dû sous la forme d'un virement Paypal. 

 

« MyKindex propose une solution marketing abordable, pour valoriser le livre. Aucun auteur indépendant n'a les moyens de s'acheter un 4x3 dans le métro. Notre solution est donc adaptée à leurs moyens, et répond à leurs attentes. Tout en générant des ventes », nous précisait le cofondateur de MyKindex. 

 

My Buying Community revendique d'ores et déjà 10.000 membres, et donc, pour un auteur, potentiellement un vivier de 10.000 personnes qui achèteront le livre, puis le liront - ou pas - mais dans tous les cas, le feront potentiellement grimper dans la liste des meilleures ventes. Sauf que My Buying Community ne revendique aucune influence, officiellement tout du moins, sur les ventes. Il annonce simplement être en mesure de connecter des auteurs à de nouveaux lecteurs.

 

Le site est en tout cas fraîchement installé sur la toile et l'on ne parle de lui presque nulle part. Les équipes d'Amazon vont avoir du nettoyage à faire, certainement. À l'époque de MyKindex, la firme assurait prendre  « très au sérieux toute tentative d'altération de ses résultats, et s'efforce de maintenir l'intégrité des informations communiquées ». 

 

Les points communs entre les deux programmes ne manquent pas, à commencer par l'opacité qui règne autour de MBC, qui ne permet pas même de s'inscrire pour tenter d'en apprendre un peu plus. De même, le nom de domaine a été enregistré par un courageux anonyme.