medias

Bibliocratie : Plateforme française d'édition participative

Julien Helmlinger - 30.01.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Bibliocratie - Plateforme commerciale - Edition participative


Après la controversée édition à compte d'auteur, la mode est à son antithèse, celle à compte de lecteur. Le financement participatif, révolution dans le monde des livres, devrait permettre à un large public de publier leurs bouquins par souscription, loin des contraintes éditoriales et financières de l'industrie traditionnelle. La plateforme Bibliocratie, dédiée au crowdfunding livresque, a été lancée en janvier 2014 dans sa nouvelle mouture. On y reste attaché à l'objet-livre, sans se détourner totalement du numérique.

 

 

 

 

La « révolution textuelle » serait en marche, selon la plateforme d'édition participative française. Bibliocratie, qui se pose en créateur de lien direct, sans intermédiaire, entre auteurs et lecteurs, souhaite ainsi donner la possibilité à chacun de participer à la publication des livres papier de son choix. Et dans le meilleur des mondes, donner à chacun une chance d'être publié.

 

Conscients que les lois du marché du livre privaient parfois le lecteur de certains pans de la création, Guillaume Gohin et Clarisse Barasc ont fondé Bibliocratie sous forme associative tout d'abord. La structure a fusionné avec Exlivris en octobre dernier, et depuis janvier la plateforme est officiellement en ligne sous sa nouvelle mouture.

 

Contactée par ActuaLitté, Clarisse Barasc, directrice éditoriale et co-fondatrice, nous explique que le projet est toujours guidé par « l'envie de redonner le pouvoir aux lecteurs, nous n'avons pas changé nos principes. On refuse d'être une maison d'édition traditionnelle. A partir du moment ou un projet de livre respecte les clauses de légalité et qu'il a un sens, on l'accepte. Ce sont les lecteurs qui se font comité de lecture et qui décident. »

 

Un modèle d'édition qui semble porter ses fruits. Depuis une année et demi que Bibliocratie verse dans le financement participatif, 30 projets de livres auraiet été soumis au total, et 27 d'entre-eux auraient effectivement abouti à une publication.

 

Edition participative

 

Prenant à contre-pied l'édition à compte d'auteur, Bibliocratie offre aux auteurs de proposer leurs ouvrages de n'importe quel genre à la souscription des lecteurs. La publication ne nécessite pas que l'écrivain avance de l'argent. Charge lui revient de choisir le nombre d'exemplaires du livre, son prix de vente ainsi que la durée de la période de récolte de fonds. Généralement cette période est d'une soixantaine de jours.

 

La plateforme l'accompagne ensuite dans ses choix éditoriaux et se charge de la fabrication, sans toutefois dicter à l'auteur la mise en page de son livre, son format ou sa couverture. A la demande de l'écrivain, Bibliocratie pourra réaliser la maquette mais préfère laisser les créateur libres de leurs choix tout au long du processus de création.

 

Comme nous l'explique Clarisse Barasc, « l'accompagnement de l'auteur est tarifé dans le prix de souscription, l'auteur n'a pas de frais à sa charge. Après la phase de souscription, en fonction de l'imprimeur est réalisé un devis qui permet de déterminer le prix plancher d'un livre. Si l'auteur veut augmenter ses marges il peut fixer un tarif plus élevé ».

 

Un service non-intrusif pour lequel la firme se paie à hauteur de 10 % des sommes récoltées par les campagnes de crowdfunding, voire davantage en fonction de la facturation d'éventuelles options de mise en page à la demande de l'auteur. Pour ce qui concerne les démarches concernant la protection intellectuelle des oeuvres, charge reviendrait à l'auteur de s'en occuper.

 

Au moment du partage des bénéfices, 90 % de ceux générés reviennent à l'auteur qui conserve l'intégralité de ses droits sur son oeuvre. Le lecteur n'est pas en reste, puisqu'il peut ainsi acheter un livre hors des circuits de distribution traditionnels, en soutenant directement un projet auquel il croit. En cas d'échec d'un projet, les souscriptions sont remboursées.

 

Librairie et ebooks

 

La plateforme propose également sa librairie aux auteurs publiés par d'autres moyens que la souscription. Il faut néanmoins qu'ils soient détenteurs des droits de leurs livres. Bibliocratie leur propose alors l'impression à prix coûtant, et prend à charge les livraisons. Dans cette formule, la société jouant essentiellement le rôle de point de vente, le partage se fait cette fois à 70 % des ventes pour l'auteur contre 30 % pour la plateforme.

 

Enfin, pour ce qui est du numérique, Bibliocratie regrette que la majeure partie des ebooks ne soit que de vulgaires copies du papier, sans réelle valeur ajoutée. En conséquence de quoi la société s'intéresse particulièrement à ce qu'elle nomme le Livre Vidéo Digital. Il s'agit d'ebooks enrichis de vidéos, jouant sur cette double narration, et diffusables sous formes d'applications pour tablettes, smartphones et autres appareils.

 

Pour l'heure, Bibliocratie invite les auteurs à la réflexion autour de ce projet numérique, tandis que les outils nécessaires à la mise en page d'un Livre Vidéo Digital devraient prochainement être mis à leur disposition sur la plateforme. Considérant que ce format est nouveau, l'équipe s'attend à devoir accompagner les auteurs tout au long de la réalisation du projet de Livre Vidéo Digital.